Levées de fonds : une année record pour les pays d’Afrique

2021 est incontestablement l’année des levées de fonds en Afrique. Selon The big deal, le site d’information spécialisé en données statistiques sur les levées de fonds en Afrique, avec plus de 4 milliards de dollars levés pour 754 opérations de plus de 100 000 dollars réalisées , les startups africaines ont battu tous les records des années précédentes. Mais bien que les levées soient de plus en plus répandues en Afrique, seule une poignée de pays concentre jusqu’à 80% des fonds levés.

Nigéria, le perspicace leader des « Big four »

Sur les 4 milliards de dollars levés en 2021, le Nigéria, à lui seul, en a récolté 1,37 milliard de dollars, soit 35 % du montant levé cette année sur le continent, contre 307 millions de dollars en 2020. Par ailleurs, sur les 754 opérations de 100 000 dollars et plus enregistrées cette année, le Nigéria concentre plus de 218 opérations, soit 29 %. Des performances qui maintiennent le pays à la tête des pays d’Afrique les plus prolifiques en matière de levée de fonds. Bien plus, il domine largement les performances des trois autres pays leaders du secteur, que sont l’Afrique du Sud, l’Egypte et le Kenya. Ensemble, ils forment ce qu’il convient d’appeler le « Big four » des levées de fonds. Dans la réalité, ces levées ne sont que le reflet du dynamisme des grandes startups qu’abritent ces pays. Au Nigéria par exemple, les startups Fluterwave (170 millions), Andela (200 millions) et Opay (400 millions, plus grosse opération de l’année en Afrique) ont à elles seules levé près d’un milliard de dollars, soit 55% des grosses opérations de plus de 100 millions de dollars.

Afrique du Sud, 118 opérations, 838 millions levés

L’Afrique du Sud est le deuxième pays le plus dynamique en termes de levée de fonds sur le continent. Cette année, le pays a levé 838 millions en 118 opérations. Ce qui représente plus de 20% du montant global levé. Ses trois startups Tyme bank (118 millions levés), Jumo (120 millions) et MSF Africa ont à eux trois levé près de 39 % des 838 millions. Un chiffre record. Il est passé de 81 millions de dollars en 2019 à près de 300 millions de dollars en 2020 (3,7 fois en glissement annuel) et à 838 millions de dollars en 2021 (près de 3 fois en glissement annuel), à 7 semaines de la fin de l’année. Avec cette solide performance, le pays est passé de la 4e place en 2019 à la 3e place en 2020, et est maintenant juste derrière le Nigeria.

Egypte, 119 deals, 538 millions levés

L’Egypte maintient son dynamisme croissant. Comparé aux années précédentes, le pays ne cesse de battre ses propres records. A quelques jours de la fin de l’année 2021, 119 tours de tables ont été conclues pour les startups du pays, avec une retombée de 538 millions de dollars. Ce qui en fait le troisième pays le plus dynamique en matière de levée de fonds sur le continent. Ce résultat a plus que décuplé par rapport à celui de l’année dernière, qui était déjà lui-même une prouesse. En 2020, le pays a réalisé 86 tours de table, alors qu’en 2019, il n’en avait réalisé que 15.

Kenya, 119 opérations,375 millions levés

Le Kenya perd une place dans le classement des pays les plus dynamiques en matière de levées de fonds de plus d’un million de dollars sur le continent en 2021. Toutefois, à part le rang, le pays n’a rien perdu de son dynamisme. Il a pu conclure cette année 119 tours de tables, pour 375 millions levés. L’un des plus importants tours de tables a été effectué par la startup Gro Intelligence en février, pour une valeur de  85 millions de dollars.

Sénégal, Ghana, Tanzanie en pleine croissance

Mis à part les “Big four”, les 25 % restants des fonds levés en 2021 sont répartis entre 23 autres pays, où au moins un accord de plus de 100 000 dollars a été conclu cette année. Mais de tous ces pays, le Sénégal, le Ghana et la Tanzanie se sont particulièrement fait remarquer. Le Sénégal a levé plus de 222 millions de dollars et est, de ce fait, entré dans le top quatre des plus grosses levées en termes de centaines de millions de dollars cette année sur le continent. Une prouesse réalisée grâce à la fintech Wave qui a levé 200 millions de dollars. Le pays est suivi de la Tanzanie avec 96 milliards levés, grâce notamment aux 90 millions de Zola Electric. Le Ghana clôture le classement avec 48 millions de dollars levés.

Canicha Djakba