Les 10 meilleures banques panafricaines

L’ Afrique enregistre les meilleurs taux de croissance dans le monde depuis au moins une décennie. Un climat qui attire des investisseurs de toutes sortes, parmi lesquels les banquiers. Le nombre d’établissements bancaires se multiplie, le taux de bancarisation s’accroît et les dépôts avec. Mais quels sont réellement les fleurons du secteur bancaire en Afrique ? Makers exploite pour vous le classement de référence du magazine Jeune Afrique des meilleures banques africaines en 2020. 

Standard Bank group, pionnier et leader

Comme en 2019, voire comme depuis toujours, la Standard Bank group of South Africa conserve son titre de leader du secteur bancaire en Afrique. Malgré la récession économique observée en 2020, la banque sud-africaine a su se montrer résiliente. Son résultat net annuel est passé de 147 250 millions de dollars en 2019 à 161 840 millions de dollars en 2020, et son produit net bancaire de 7 292 millions à 7 856 millions de dollars sur la même période. Ce qui fait d’elle le meilleur groupe bancaire de la région Afrique. Fondée en 1862, la Standard Bank group of South Africa, domiciliée à Johannesburg, est présente dans 38 pays dont 18 filiales en Afrique, précisément en Afrique australe et de l’Ouest. Elle compte un personnel d’un peu plus de 50 000 personnes et est dirigée par Sim Tshabalala, président directeur général du groupe. Standard Bank Group est organisé autour de deux pôles d’activités que sont la banque de détail et de commerce qui représente 68,5% de son produit net bancaire et la banque d’affaires et d’investissements qui occupe les 31,5% restant. Par ailleurs, le groupe propose une activité d’assurance vie. Ses encours de dépôts se situaient en 2019 à 1426, 2 milliards de Zar et à 1181 milliards d’encours de crédits. La commercialisation de ses produits et services est assurée au travers d’un réseau de 1 114 agences implantées en Afrique. Son capital est principalement détenu à 20,1% par la Industrial and commercial bank of China et à 11,9 % par le fonds de gestion des pensions du secteur public sud-africain.

FirstRand Banking group,

Fondée en 1998, la Firstrand Banking group est la deuxième plus grande banque africaine. Elle totalise un chiffre d’affaires de 118, 702 millions de dollars de total bilan en 2020, contre 105, 755 en 2019, une progression aussi visible dans son produit bancaire net qui passe de 5, 858 millions de dollars en 2019 à 6, 693 millions en 2020. Ce qui en fait la deuxième plus grosse banque africaine selon le classement 2020 de Jeune Afrique.

Standard Bank of South Africa

Produit phare de Standard Bank group of South Africa, la banque sud-africaine caracole  au troisième rang des établissements bancaires les plus importants du continent et enregistre un chiffre d’affaires plus important que celui de 2019, malgré le contexte sécuritaire. La banque dirigée par Lungisa Fuzile enregistre un total bilan de 105,311 millions de dollars et un produit net bancaire de 5,085 millions de dollars en 2020, contre 94,171 millions de dollars de bilan annuel en 2019 et 4,834 millions de  PNB sur la même période.

National Bank of Egypt, une croissance fulgurante

Avec un réseau de 516 succursales, la National Bank of Egypt continue sa croissance. Après avoir grimpé de la 6e à la 4e place du classement en 2019, elle s’y maintient et consolide par la même occasion sa croissance, avec un bilan 2020 de 100,440 millions de dollars contre 86,102 millions l’année d’avant.  

Absa Bank, en légère récession

Fondée en 1991, Absa group, propose des services financiers et bancaires en Afrique du Sud et plus généralement en Afrique. Il compte de ce fait en tant que cinquième société bancaire la plus importante du continent. Son bilan net en 2020 était de 82,4 millions de dollars et son PNB de 3,323 millions de dollars. Une progression visible du bilan net qui était de 74,74 millions de dollars. Cependant, son produit net bancaire a connu une légère baisse, passant de 3,538 millions en 2019 à 3,323. La Barclays Africa Group Limited devenue Amalgamated Banks of South Africa (Absa) est dirigée par René Van Wyck et concentre l’essentiel de ses services dans les pays d’Afrique australe et emploie quelque 10 000 personnes. 

Nedbank Group

L’Afrique du Sud domine le secteur bancaire africain. A la sixième position des établissements bancaires les plus performants du continent, il y a encore un Sud-africain, la Nedbank. Née en 2004 d’une série de fusions de la grande NBS (Natal Building Society), la Nedbank dont le siège est à Durban, en Afrique du Sud, est une banque africaine de premier plan qui fournit des marchés mondiaux, des services bancaires transactionnels, d’entreprise et d’investissement. Son bilan net est passé de 72,270 millions en 2019 à 81,315 millions de dollars en 2020 et de 3,538 millions de dollars de produit net bancaire en 2019 à 3,558 en 2020, selon le classement Jeune Afrique.

Attijariwafa Bank, une croissance stagnante

Attijariwafa Bank est de plus en plus présente dans le paysage bancaire africain. Première banque marocaine, elle occupe le septième rang des plus importantes banques d’Afrique.  Son bilan annuel est passé de 53,318 millions de dollars à 54,890 millions de dollars en 2020, et son PNB de 2,339 millions de dollars à 2,419 millions de dollars sur la même période.

Banque Misr, en perte de dynamisme

Banque Misr est la deuxième plus grande banque d’Egypte, après la Standard Bank of South Africa. Créée en 1920 et basée au Caire, capitale de l’Egypte, la banque Misr compte pour beaucoup dans le financement de l’économie nationale. Avec ses 590 représentations à travers le monde, la banque égyptienne a enregistré un bilan de 49,313 millions de  dollars en 2019 comme en 2020.

BCP, une évolution galopante

Le groupe Banque centrale populaire (BCP) du Maroc, propriétaire de plusieurs établissements bancaires en Afrique, se maintient au 9e rang du top 10 des banques les plus importantes d’Afrique, selon Jeune Afrique. Son bilan net est passé de 41, 467 en 2019 à 44,463 millions de dollars en 2020. Son PNB quant à lui, est passé de 1,780 millions de dollars en 2019 à 1,836 l’année suivante.

Investec Group Ltd, en pleine croissance

Comme en 2019, le Sud-africain Investec group clôture le classement 2020 des banques africaines les plus importantes du paysage bancaire africain. Dirigé par le duo John Green et Mimi Ferrini, le groupe bancaire s’est offert un bilan annuel 2020 de 38,118 millions de dollars et un PNB de 636 000 dollars. Ils étaient respectivement de 32,926 millions et de 574 millions de dollars en 2019.  

Ce dernier classement Jeune Afrique, comme à l’édition précédente, consacre la domination de l’environnement bancaire par les groupes et établissements d’Afrique du Sud, d’Egypte et du Maroc. L’Algérie occupe la 15e place avec la Banque extérieure d’Algérie, qui cumule un bilan net de 27,273 millions de dollars et 1,038 million de PNB. Il faut atteindre la 16e place du classement pour voir une banque d’Afrique de l’Ouest. Ecobank transnational, du Togolais Ade Ayeyemi, avec un bilan net de 23,641 millions de dollars et un PNB de 1,622 million de dollars, gagne une place par rapport au dernier classement. Le premier pays d’Afrique centrale se positionne quant à lui à la 54e position. La BGFI Bank holding corp, du Gabonais Henri-Claude Oyima, affiche un bilan de 5,358 millions de dollars et un PNB de 299 millions cette même année. Une disparité qui démontre à n’en point douter, que les banques reflètent le niveau de développement des pays.

Canicha Djakba