Les cinq marques à la tête du marché africain des smartphones

Les téléphones mobiles, multimédias ou non,  sont devenus de petits bijoux en Afrique. De plus en plus de personnes s’offrent au moins un smartphone pour communiquer. Avec Makers, découvrez cinq marques de téléphonie les plus utilisées sur le continent.

Tecno, Infinix et Itel, le trio gagnant

Ces trois marques du même groupe ravissent la vedette aux autres en Afrique. Elles sont des produits du groupe chinois Transsion et sont leaders des smartphones en Afrique. Créée en 2006, la société Transsion s’est orientée très tôt vers le marché africain. Elle fabrique des smartphones en Chine pour les vendre en Afrique sous trois marques différentes, à savoir Tecno, Infinix et Itel.  Le téléphone Techno 780 a été le premier lancé au Nigéria avant de s’étendre à toute l’Afrique. C’est d’ailleurs le premier mobile sur le continent à offrir deux emplacements de carte SIM.
En 2019, la marque Techno a remporté  le Prix Africa Information Technology & Telecoms Awards (AITTA) du téléphone de l’année. Suite à la bonne marche de l’expérience de ce mobile, Transsion a lancé la marque Infinix et aussi Itel, qui ont fait carton plein. Avec un modèle différent des autres, ces deux téléphones sont adaptés à l’usage des Africains. Ils sont prisés grâce à leurs coûts moins chers, la solidité et l’autonomie de leur batterie. Les marques de Transsion ont une avance sur le marché africain des téléphones mobiles. Ces trois marques revendiquent ensemble une part de marché de 44,33%.

Samsung, le maître détrôné

La marque du groupe coréen occupait le marché africain, mais a été détrônée par le roi chinois de smartphones Transsion. Même si Samsung n’a pas pu conserver le monopole en Afrique, il est au second rang des marques de téléphones mobiles les plus vendues sur le continent.
Selon l’International Data Corporation (IDC), un cabinet d’étude de marché international, Samsung est le deuxième plus gros vendeur de smartphones en Afrique. Sa part de marché est estimée à 20%. Le même rapport a révélé que c’est en Europe que la marque de téléphone a le plus vendu en 2020. Elle a expédié 99 millions de smartphones sur l’ensemble du marché Europe, Moyen-Orient et Afrique.

Huawei, sur une bonne voie

C’est l’une des marques de téléphonie qui évolue  à un rythme de croisière en Afrique. Son chiffre d’affaires sur le continent fait un bon, avec une probabilité d’accélération.  Elle est la troisième marque de téléphone la plus utilisée sur le continent, avec 8% de part du marché.
Malgré la crise sanitaire mondiale et les restrictions des Etats-Unis contre le constructeur mobile Huawei, la marque poursuit sa progression. Cette résilience est confirmée par les chiffres de la firme.  En 2018, Huawei a réalisé en Afrique 5,8 milliards de dollars de chiffre d’affaires, 60 % via la vente d’équipements et de services et 40 % grâce à ses téléphones. Désormais la marque explore une possibilité de collaboration avec l’opérateur français Orange en Afrique du Sud, pour déployer la 5G sur le continent. Implanté sur le continent depuis 1998 et très présent au Kenya puis en Afrique du Sud, Huawei s’est étendu à toute l’Afrique.

Apple, en offensive

La marque à pomme n’est plus réservée aux technophiles au portefeuille bien garni. C’est devenu la marque de téléphone de plus en plus de jeunes en Afrique qui, pour une raison ou une autre, préfèrent désormais la marque Iphone d’Apple à toutes les autres. Il est comme une fierté ou un signe de réussite sociale d’avoir un téléphone Iphone. D’un coup, la vente de la firme a été boostée sur le continent et elle assied progressivement son hégémonie.
Conscient de cette tendance en sa faveur, Apple a déployé ses services dans plusieurs pays d’Afrique comme le Cameroun, la Côte d’Ivoire, le Gabon, la Libye, le  Maroc, le Rwanda et la Zambie. Le périmètre d’Apple s’étend ainsi sur le continent. 

Xioma, en conquête

Après avoir conquis l’Europe, le fabricant de téléphones Xioma séduit peu à peu en Afrique. La firme chinoise a entamé véritablement son expansion sur le continent  courant 2019. Avant cela, elle était, à travers des tiers distributeurs, présente dans trois pays africains, le Kenya, le Nigéria et l’Afrique du Sud.
En installant des divisions officielles en Afrique, Xioma envisage de dominer une partie du marché. Selon les chiffres du cabinet d’étude Canalys, la marque chinoise a augmenté ses expéditions vers l’Afrique de 150% et obtient 7% de part du marché. Sur le plan mondial, le fabricant de téléphone a vu ses ventes bondir de 83% en un an (de 2020 à 2021) et sa part du marché est de 17%.

Materne Aguessy