La Nigeriane Ngozi Okonjo-Iweala parmi les personnalités les plus influentes au monde

La première femme directrice de l’Organisation mondiale du commerce fait parler d’elle dans le Time magazine. La Nigériane figure en effet dans le top 100 des leaders ayant marqué la planète en 2021.

Grand sourire aux lèvres, le regard rivé vers le ciel, drapée dans un ensemble bleu ciel assorti de bijoux de même couleur, Ngozi Okonjo-Iweala apparaît fièrement sur la Une du Time magazine. Derrière cet air à la fois rassuré et satisfait de la directrice générale de l’Organisation mondiale du commerce, se dessine le visage d’une dame fière d’elle, mais surtout, de son impact sur la société. La Nigériane compte parmi les 100 personnalités les plus influentes du monde en 2021, selon le classement du magazine people Time, l’un des plus réputés au monde. Première femme à dirriger l’Organisation mondiale du Commerce, la Nigériane ne cache pas sa joie. Elle reprend d’ailleurs la Une du Time sur ses réseaux sociaux, suscitant de milliers de réactions d’encouragements. L’une des réactions les plus commentées est notamment celle du couple princier Harry et Meghan Markle. « En tant que première Africaine et première femme à diriger l’Organisation mondiale du commerce, un groupe de 164 pays qui supervise le commerce à travers le monde, Okonjo-Iweala a assumé le rôle de directrice générale en mars à un moment décisif pour notre santé mondiale », a réagit le couple dans l’article du Times. Okonjo-Iweala figure dans ce classement de personnalités les plus influentes au monde aux côtés d’autres tels que Joe Biden, le président des Etats-Unis d’Amérique, Kamala Harris, vice-présidente des Etats-Unis et Xi Jinping, le président chinois…

Ngozi Okonjo-Iweala, un parcours des plus brillants

La Nigériane de 66 ans, Ngozi Okonjo-Iweala, a pris les rênes de l’Organisation mondiale du commerce (OMC), le 1er mars 2021. C’est certainement une victoire pour les féministes, pour l’Afrique et pour le monde. Pour la première fois depuis sa création il y a  25 ans, la direction de l’OMC est confiée à une femme. L’OMC est l’institution s’occupant des règles régissant le commerce entre les pays. Sa principale fonction est de favoriser autant que possible la bonne marche, la prévisibilité et la liberté des échanges.

Ngozi Okonjo-Iweala, un parcours des plus brillants

Son CV si long et riche s’étend sur des dizaines de pages. Mais ce qui force l’admiration chez cette dame de 66 ans, c’est son parcours dans le monde de l’économie et de la finance, où elle a gravi des échelons et atteint les cimes. Ancienne numéro deux de la Banque mondiale en tant que directrice des opérations, Ngozi Okonjo-Iweala a passé 25 ans au service de la plus grande institution de financement du développement. Docteure en économie et développements régionaux du Massachusetts Institute of Technology et diplômée d’une licence et d’un doctorat en économie à l’université d’Harvard, elle a été ministre des Finances du Nigeria entre 2003 et 2006, puis entre 2011 et 2013, et a également passé quelques mois à la tête du ministère en charge des relations internationales. Les réformes qu’elle a menées dans le secteur des finances de son pays lui ont valu le prix 2004 du meilleur ministre des Finances dans le monde. 
Ngozi Okonjo-Iweala a également été présidente du Conseil d’administration de Gavi, l’Alliance du Vaccin. Elle a siégé aux conseils d’administration de la Standard Chartered PLC et de Twitter Inc et a récemment été nommée envoyée spéciale de l’Union africaine, chargée de mobiliser le soutien financier international dans la lutte contre la Covid-19 et envoyée spéciale de l’OMS pour accélérer l’accès aux outils de lutte contre la pandémie.

C’est donc une spécialiste des finances mondiales, une économiste et une professionnelle du développement international, riche de plus de 30 ans d’expérience professionnelle à travers le monde, qui a pris la tête de l’Organisation mondiale du commerce.

Lire aussi: Ngozi Okonjo-Iweala, première femme à diriger l’Organisation mondiale du commerce

Canicha Djakba