Ces fondations africaines qui s’investissent sur le continent (#2/2)

Plusieurs organismes à but non lucratif typiquement africains investissent sur le continent dans plusieurs domaines et secteurs. Leur présence en Afrique est une bouée de sauvetage pour les communautés et une aide aux pouvoirs publics. Makers vous fait une sélection de quatre d’entre elles qui œuvrent sur le continent. 

Fondation cœur d’Afrique

Créée en 2005 par l’ancien footballeur camerounais Roger Milla, Cœur d’Afrique est une association apolitique, à but non lucratif, œuvrant pour l’amélioration de la qualité de vie des couches vulnérables. Elle intervient dans plusieurs domaines à savoir la santé, les droits Humains, l’environnement, l’éducation, les nouvelles technologies, l’eau et l’énergie, la citoyenneté, le sport et la culture etc.
Pour atteindre ses objectifs, la fondation élabore des projets qui tiennent compte des besoins exprimés par les cibles. Elle noue des partenariats avec des structures gouvernementales et communautaires afin de faciliter la mise en œuvre de ses activités. La Fondation Roger Milla intervient pour le moment au Cameroun. Son champ d’action n’est pas encore étendu aux autres pays d’Afrique.

Fondation de l’Union africaine

En mai 2013, la conférence de l’Union Africaine a décidé de créer une fondation pour l’institution continentale, sur proposition du Groupe de haut niveau sur les sources alternatives de financement de l’Union africaine. Elle a été réellement mise en service le 30 janvier 2015 à l’occasion de la 24e session ordinaire de l’Assemblée.
La Fondation de l’Union africaine a été créée pour promouvoir la mobilisation des ressources intérieures africaines en faveur du développement de l’Afrique. Les objectifs de la Fondation consistent à mobiliser les ressources du secteur privé, des philanthropes, des particuliers, des bailleurs de fonds en Afrique et de la diaspora. Elle vise, par ailleurs, à nouer des partenariats avec le secteur privé pour la prospérité et le développement commun de l’Afrique. Enfin, elle se donne pour tâche de mettre en relation les personnes, les idées, les initiatives et les ressources pour le développement de l’Afrique en adéquation avec l’Agenda 2063.
Ainsi, la Fondation de l’Union Africaine  financera des programmes et des initiatives dans le cadre de l’Agenda 2063, en priorisant les domaines tels que le développement des jeunes et l’entrepreneuriat, l’autonomisation des femmes et l’égalité des sexes, la promotion de l’intégration et la gestion de la diversité.

Fondation Espace Afrique

Samuel Dossou-Aworet, ingénieur et homme d’affaires béninois, a créé le groupe Pétrolin dont la fondation Espace Afrique fait partie. Devenue active en 1993, l’organisation non gouvernementale à but  non lucratif est née avec pour principal objectif d’agir pour le développement du continent et de promouvoir ses valeurs. En tant que tel, elle a une portée africaine mais aussi mondiale.
Elle a des représentations dans trois pays africains, à savoir le Bénin, la Côte d’Ivoire et le Gabon et a été déclarée d’utilité publique en 1996 par le Canton de Genève en Suisse. Par ailleurs, la Fondation Espace Afrique participe activement à la réalisation des projets dans plusieurs autres pays du continent dans le but de développer l’autonomie des populations africaines. En outre, elle encourage sur le continent les recherches et expérimentations dans les domaines de l’agriculture biologique, de l’agroalimentaire et de la santé.

Fondation Fafede Afrique

Dans le but de bâtir une armée d’entrepreneurs au service de l’Afrique, l’économiste américain d’origine togolaise, Samuel Mathey, a créé en Côte d’Ivoire la Fondation Africaine pour l’Entrepreneuriat et le Développement Économique (FAFEDE). Il s’agit d’une organisation non-gouvernementale, qui ambitionne d’apporter sa contribution à la promotion de l’entrepreneuriat en Afrique afin d’assurer le développement économique durable du continent ainsi que le développement de toutes les couches sociales. Sa méthodologie pour atteindre cet objectif est d’apporter des réponses concrètes et durables, sous forme de programmes d’accompagnement, de campagnes de sensibilisation, de cadres de formation, de plateformes de réflexion aux problématiques de l’entreprenariat, de l’emploi et du développement durable en Afrique.

Lire aussi: Ces grandes fondations africaines qui s’investissent pour le continent (#1/2) – Makers Africa

Canicha Djakba