Ravinala Airports | Au cœur du grand enjeu de l’aérienne et du tourisme de Madagascar

Avec notre partenaire Clipse, diffusion de communiqués en Afrique, découvrez l'actualité business du continent
Des objectifs élevés à court et moyen terme. Ravinala Airports affiche ses ambitions dans un secteur aéroportuaire qualifié de stratégique en matière de développement de la connectivité aérienne et du tourisme.

Des objectifs élevés à court et moyen terme. Ravinala Airports affiche ses ambitions dans un secteur aéroportuaire qualifié de stratégique en matière de développement de la connectivité aérienne et du tourisme. Sa vision ne souffre d’aucune ambiguïté : « Devenir un opérateur de référence dans l’Océan Indien d’ici 2025 ». Il travaille également de concert avec les Ministères et les opérateurs touristiques et aéroportuaires pour réaliser le grand challenge visant à atteindre un million de touristes à l’horizon 2028. Ravinala Airports est un opérateur aéroportuaire engagé dans le développement économique de Madagascar, mais aussi, envers la communauté à travers ses actions RSE favorisant la promotion d’un tourisme durable.

Ravinala Airports est le gestionnaire des aéroports internationaux d’Antananarivo et de Nosy-Be. L’entreprise a comme mission première de gérer, de développer et de réaliser la maintenance de ces deux aéroports. En plus de sa responsabilité de gestionnaire de plateformes aéroportuaires, l’entreprise se positionne parmi les acteurs stratégiques dans le développement des routes aériennes internationales et domestiques en s’impliquant dans la promotion de la destination Madagascar.

A de multiples reprises, la société a marqué sa forte volonté de développer le rayonnement des deux aéroports qu’il gère et de contribuer à l’émergence économique du pays, notamment sur le plan touristique. La situation post-Covid a été marquée par une reprise progressive mais bien perceptible des transports aériens. Un contexte qui pousse la société à aller de l’avant en cherchant à lancer de nouvelles routes, en arrimant sa gouvernance aux meilleurs standards et en participant à différents évènements touristiques et aéronautiques.

Une stratégie pour booster la connectivité

En 2023, Ravinala Airports a mis en place un programme d’incentives pour les nouvelles routes aériennes, dont l’objectif est de rendre la destination Madagascar plus visible et plus attractive. Le programme est basé sur l’application d’une remise conséquente par passager, au départ des aéroports d’Antananarivo et de Nosy Be, pour toutes les compagnies qui commencent une nouvelle route régionale ou internationale à compter du 1er janvier 2023 jusqu’au 31 décembre 2023.

Si l’offre est soumise à quelques conditions, à savoir le lancement d’une une nouvelle route non servie depuis le 1er janvier 2018, l’opération d’un minimum de 60 vols par période de 12 mois ou l’offre d’une capacité par vol de 90 sièges au minimum, Ravinala Airports soutient qu’il s’agit d’un programme mûrement conçu et qui s’arrime aux attentes des transporteurs aériens. Par ailleurs, les bonus liés à la promotion de la destination, ainsi qu’à l’utilisation d’avions de nouvelle génération sont également appliqués et cumulables à hauteur de 15% des montants seuil chacun.

Le but, a-t-on expliqué, est de promouvoir la connectivité vers Madagascar ainsi que de marquer les engagements de Ravinala Airports, gestionnaire d’aéroports, dans la protection de l’environnement. Les appareils admissibles au programme doivent être parmi la liste établie : Airbus A350, Boeing B787, Boeing B777X, Airbus 330 Neo, Airbus A32X Neo, Boeing 737X Max, Embraer 195 E-2, Airbus A220 – Au minimum 80% des fréquences de la nouvelle route doivent être opérés avec l’un des appareils suscités. Selon madame Zoelisoa RAJOHNSON, Directrice Commerciale de Ravinala Airports, « le mécanisme est équitable, accessible, mais également transparent, et, toutes les compagnies aériennes qui souhaitent servir une nouvelle destination au départ d’Antananarivo et de Nosy Be sont les bienvenues au programme ».

Sponsor officiel de l’ITM 2023

Pour mettre en œuvre sa stratégie de développement du secteur aérien à Madagascar, Ravinala Airports participe à des salons internationaux. “Nous sommes présents dans les événements dédiés à l’aérien et au tourisme afin d’attirer de nouvelles compagnies aériennes ou convaincre celles qui sont déjà présentes à augmenter leur fréquence et également approcher, en collaboration avec toutes les parties prenantes touristiques à Madagascar, de gros contributeurs pour le tourisme et potentiels investisseurs tels que des tours opérateurs et groupes hôteliers internationaux”, a-t-on précisé avant d’ajouter que la société a aussi pour vocation d’accompagner les efforts pour mieux positionner la Grande Ile sur la carte touristique mondiale.

Ravinala Airports a été sponsor officiel du Salon ITM, l’International Tourism fair Madagascar, en juin 2023. Il a participé au Salon WTM Africa, dédié aux professionnels africains et internationaux du tourisme et du voyage, en avril 2023 à Cape Town. La société a aussi été au-devant de la scène des dernières éditions de l’évènement Aviadev Africa. Ce forum international réunit les aéroports, les compagnies aériennes, les professionnels du tourisme, les institutions concernées par les secteurs du tourisme et de l’aviation pour établir de nouvelles collaborations en vue de la promotion de la connectivité en Afrique. D’autres salons seront au programme jusqu’à la fin de l’année, notamment TOP RESA, World Routes et WTM World.

“Nosy Be est une destination touristique dont Ravinala Airports fait la promotion sans relâche. Nous travaillons main dans la main avec l’Office Régional du Tourisme de Nosy be pour combiner nos efforts. En 2023, les fréquences ont sensiblement augmenté, jusqu’à 12 vols régionaux dans la semaine. Le trafic international gagne en régularité et en dynamisme. Fin juin, on a enregistré l’arrivée d’un nouveau transporteur, la compagnie polonaise Lot Polish Airlines”, a-t-on aussi fait savoir avant d’expliquer qu’une nouvelle route aérienne apporte de multiples avantages sur le plan économique. Un avion de 400 passagers, en un seul vol, peut impacter significativement la vie de nombreuses familles : employés des aéroports et des compagnies aériennes, hôtels, opérateurs touristiques, opérateurs de transport terrestre comme les taxis et tuc tuc, vendeurs de souvenirs, guides touristiques, parcs… A part le transport de passagers, les vols full cargo sont aussi des cibles priorisées. La prospection concerne également des compagnies opérant déjà à l’aéroport d’Antananarivo et qui pourraient envisager de mettre le cap sur Nosy Be.

Un premier semestre 2023 encourageant

“Selon nos études, l’objectif d’atteindre un million de touristes nécessiterait un triplement du nombre de fréquences internationales hebdomadaires. Pour cela, nous avons impérativement besoin d’aider les compagnies aériennes existantes à déployer plus de fréquences et à élargir leur connectivité actuelle. Il faut également ouvrir Madagascar à d’autres compagnies aériennes qui opèrent dans de grands hubs internationaux (Moyen Orient, Inde/Asie, Afrique de l’Est, Europe…) et à des compagnies charters pour des destinations « 100% tourisme » comme Nosy Be”, a également indiqué Zoelisoa RAJOHNSON (Photo), Directrice Commerciale et Marketing de Ravinala Airports.

En tout cas, les 5 premiers mois de 2023 confortent l’optimisme de Ravinala Airports. A fin mai 2023, la société a enregistré des performances proches de 80% du niveau de trafic de 2019 (trafic d’avant la crise causée par la pandémie de COVID-19) sur le segment international, tandis que le segment domestique est à 82%. Plusieurs étapes ont été franchies : le retour du transporteur sud-africain Airlink fin janvier 2023 à Antananarivo et au mois de juin à Nosy Be, la croissance du nombre de fréquences de Kenya Airways, le retour de la compagnie française Corsair, pour ne citer que quelques exemples. On sait en outre que sur l’international, la capacité en sièges est estimée à 85% de celle de 2019. À travers cette tendance du premier semestre, Ravinala Airports espère finir l’année 2023 presque au niveau du trafic de l’année de référence avant l’arrivée de la crise pandémique.

Ambitieuse politique de Qualité et RSE

Selon Madame Felana RATSIMBAZAFY, Directrice Qualité et RSE : « Œuvrer en tant que gestionnaire d’aéroport « responsable » entre dans la politique de l’entreprise Ravinala Airports. Pour atteindre sa vision de « devenir un opérateur aéroportuaire de référence dans l’Océan Indien d’ici 2025 », l’une de ses priorités est de promouvoir un tourisme durable, et notamment, une gestion aéroportuaire respectueuse de l’environnement. »

Ravinala Airports déploie actuellement une démarche RSE qui lui permet de jouer activement sa partition en matière de développement social et de préservation de l’environnement.

Parmi ses principaux piliers RSE se trouve l’adoption de « Pratiques responsables » dans les affaires, qui lui permet de sensibiliser ses partenaires sur une conduite éthique et transparente. Pour permettre à ces derniers de s’engager avec Ravinala Airports, la charte RSE a été diffusée à ses principaux fournisseurs, charte qu’ils doivent respecter et signer. Un travail est également en cours pour insérer un volet RSE dans les contrats avec ses partenaires. Ravinala Airports mise également sa politique dans le respect de « L’Humain », que ce soit envers ses collaborateurs en interne ou envers les communautés locales autour des aéroports qu’il gère. Il promeut pour cela un pilier valorisant le bien-être dans le lieu de travail, et un autre favorisant l’impact positif auprès de ses sites d’implantation.

Enfin, le dernier pilier est « La protection de l’environnement ». Pour y arriver, Ravinala Airports a mis en place plusieurs démarches dont l’obtention de la certification environnementale EDGE pour le nouveau terminal international de l’aéroport d’Antananarivo, la mise en place d’un programme de conservation de la biodiversité à Nosy Be, notamment à travers la restauration écologique par des essences autochtones de 70 Ha à Mont Passot, Nosy Be, et la restauration de 20 Ha de mangroves dans la baie de Fascène et de 10 Ha de mangroves de Bemanondrobe.

« Nous travaillons avec les associations locales et les Communes autour de ces 2 aéroports afin de déployer nos actions mécénat en faveur de l’environnement, l’éducation et le développement social. A l’aéroport international d’Antananarivo, nous collaborons avec des entreprises afin de recycler nos déchets, et surtout ceux en plastique, pour en faire des mobiliers pour l’aéroport ou pour être retraités en d’autres produits. Ravinala Airports a commencé à utiliser de l’énergie renouvelable sur des zones définies des aéroports internationaux d’Antananarivo et de Nosy Be. Notre prochain objectif est de renforcer nos actions dans ce sens en étudiant la mise en place de parcs solaires plus importants dans ces aéroports » affirme madame Felana RATSIMBAZAFY.

Les aéroports d’Antananarivo et de Nosy Be sont les premiers à Madagascar à disposer des doubles certifications ISO 9001:2015 (la norme internationale pour les Systèmes de Management de la Qualité) et ISO 14001:2015 (Système de Management de l’Environnement). Ils rejoignent la liste des 10 aéroports africains et de l’Océan Indien ayant reçu ces deux certifications. Cette année, les 2 aéroports ont obtenu la certification Airport Carbon Accreditation du Niveau 1, le seul programme de certification institutionnellement reconnu pour la gestion des émissions de carbone des aéroports.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

La rédaction vous conseille