Quels sont les ports à conteneurs les plus performants d’Afrique ? (#1/2) 

La deuxième édition du classement mondial des meilleurs ports à conteneurs, publié par la Banque mondiale en collaboration avec le cabinet S&P Global market intelligence, a été rendu public. Le tableau des performances des plateformes portuaires porte sur le nombre total d’heures qu’un navire passe en escale, à savoir le temps écoulé entre son arrivée en rade et son départ du poste d’amarrage, une fois l’échange de cargaison effectué. Selon ses principaux critères, le port à conteneurs le plus performant au monde est  le port saoudien du roi Abdallah, suivi de très près par le port de Salalah à Oman, et le port Hamad au Qatar. Le port chinois de Yangshan arrive en 4e position devant le port Khalifa d’Abu Dhabi (Emirats arabes unis). Quid du ranking des ports africains ? Tour d’horizon. 

La deuxième édition du classement mondiale des performances portuaires confirme le premier ranking, qui déjà accordait aux ports à conteneurs d’Afrique du Nord les meilleurs scores sur la scène africaine. 

Le port d’Agadir/Maroc au pied du top 10

Longtemps premier port sardinier au monde, le port d’Agadir figure à la 261e meilleure place portuaire en 2021, et à la 10e place au ranking africain. Malgré l’achèvement en 2020 de ses travaux de réaménagement initiés quatre ans plus tôt, le port réalise en 2021 une performance de moins 8000 points par rapport à l’édition 2020. Qu’à cela ne tienne, le port d’Agadir continue de maintenir le cap en Afrique, depuis sa création en 1917. Principal concurrent du port de Casablanca, qui le talonne d’ailleurs en 11e position, le port d’Agadir dessert une très grande partie de l’hinterland d’Afrique, notamment dans les sous régions nord et ouest. Il ambitionne d’être sur le plan touristique le premier port de croisière en Afrique.

Le port de Mogadiscio/Somalie, en pleine renaissance

Le port de Mogadiscio se relève de ses cendres grâce au partenariat de concession de 20 ans signé avec le groupe turc Albayrak, pour la réhabilitation et l’exploitation de ce port situé sur la corne de l’Afrique, en 2013. Construit en 1920, le port de Mogadiscio est en pleine renaissance et ses performances de plus en plus visibles. Il occupe le 9e rang en Afrique et le 259e mondiale.

Port de Conakry/Guinée, fort malgré l’instabilité politique

Construit en 1929, le port de Conakry en Guinée est la 8e performance un secteur portuaire en Afrique en 2021, révèle le dernier classement de la Banque mondiale. Il est composé de trois grands secteurs que sont le terminal minéralier, pour le transport de la bauxite dont le pays est le plus grand producteur au monde, le port conventionnel pour le transport des marchandises hors conteneurs et le port à conteneurs. Alors que beaucoup craignaient une grande régression de l’activité portuaire du fait de la crise politique dans le pays, le port maintient de bonnes performances, quoique son nombre de points soit en réduction de 1800. Il reste cependant les meilleurs dans le monde, 242e au classement.

Port de Radès/Tunisie, des travaux d’aménagements salvateurs

Entré en exploitation en 1987, le Port de Radés constitue la principale plateforme d’exportation et d’importation dans le pays. Représentant 28% du trafic de marchandises en Tunisie, il est spécialisé dans le transit des conteneurs et des unités roulantes. Il occupe la 237e position au classement mondial des performances des ports à conteneurs de la Banque mondiale en 2021 et la 7e place en Afrique. Sa force lui vient des récent travaux d’aménagements réalisés par le ministère des Transports du pays courant 2021. Ces travaux ont notamment consisté en la réorganisation de l’exploitation des espaces portuaires et la séparation des flux des conteneurs et des semi-remorques pour améliorer la fluidité de la circulation dans le port et la réduction des délais de transit des unités de charge, l’acquisition des équipements modernes et la numérisation de certains services. 

Port de Berbera, des performances dopées

Classé dans le secteur portuaire comme port de classe majeure, le port de Berbera est situé dans la capitale commerciale du Somaliland. Sa classe de port majeure lui vient notamment de l’importance du trafic qu’il accueille et de sa diligence à évacuer ses conteneurs. Mais l’expérience de Berbera est entrée dans une nouvelle dimension ces dernières années avec notamment la réalisation de grands travaux d’aménagements qui ont propulsé ses performances. Grâce au partenariat de concession signé en 2018 avec l’opérateur dubaïote DP World en 2018, de nombreux travaux ont été réalisés et parmi eux, la construction d’un nouveau terminal à conteneurs du port de Berbera qui a été inauguré le 24 juin 2021 par le président Muse Bihi Abdi. Le fournisseur de solutions logistiques intégrées s’est engagé à investir jusqu’à 442 millions de dollars pour développer et agrandir le port. Pas étonnant donc que le port compte au 184e rang des meilleures performances mondiales et au 6e rang en Afrique.

…A suivre

Canicha Djakba