Quelles sont les écoles de formation à la fonction publique en Afrique ?

Depuis plusieurs décennies les Etats africains ont créé, des établissements ou structures de formation professionnelle exclusivement dédiés à la fonction publique.  Souvent appelées école d’administration, elles ont pour vocation d’assurer la formation initiale ou continue des collaborateurs des ministres, sociétés ou agences publiques. Tour d’horizon avec Makers de cinq écoles ou instituts qui forment les fonctionnaires. 

Ghana Institute of Management and Public Administration

Instituée par une loi du parlement ghanéen en 2004, l’Institut ghanéen de gestion et d’administration publique, encore appelé GIMPA, est une université publique. Comme l’indique son appellation, c’est un centre d’enseignement pour la fonction publique. Le but principal de GIMPA est de former des fonctionnaires ghanéens en les dotant d’excellentes capacités en gestion de l’administration publique, tout en perfectionnant leur leadership. Il accueille des étudiants de tous les niveaux d’étude qui peuvent sortir à la fin de leur formation, soit avec un certificat, un diplôme de premier ou de deuxième voire de troisième cycle.  L’université élargit parfois ses services de formation au secteur privé et les organisations non gouvernementales qui le désirent. 

GIMPA se définit comme une université à forte intensité de recherche. Elle consacre ses énergies sur les études pour aboutir à des solutions pratiques au secteur public. C’est un centre incontestable d’excellence  en Afrique. Ses valeurs fondamentales tournent autour de la recherche éthique et innovante, du partage des connaissances, et de l’application de la recherche à la pratique.

Kenya School of Government

En 2012, le Kenya School of Government (KSG) a été créé dans le but de former des cadres compétents pour la fonction publique kényane avec des valeurs nationales, afin de rendre aux populations un service de qualité.  Par ailleurs, l’université a pour mission de mettre en place au profit de l’administration de l’Etat des stratégies de gestion pour promouvoir dans les services publics l’éthique, l’intégrité, la compétence et la culture de la transparence. Sa devise est de promouvoir l’excellence dans le développement des capacités de la fonction publique. 

L’école forme dans plusieurs disciplines en rapport avec la fonction publique. Elle dispose ainsi des centres de formation et d’étude décentralisés, finances publiques, environnement et changement climatique, valeur et éthique à la fonction publique.  Le KSG joue un rôle fondamental dans le bon fonctionnement des services publics du Kenya, en ce sens qu’il fournit également des conseils et mène des recherches en vue d’éclairer les dirigeants. Fort de son importance, l’université KSG dispose de quatre campus sur le territoire kényan, à savoir le Campus de Baringo, d’Embu, de Matuga et  celui de Mombasa.

ENA Sénégal 

Comme la plupart des pays francophones d’Afrique, le Sénégal a créé son Ecole nationale d’Administration, qui a pour vocation de former des cadres supérieurs de haut niveau destiné à travailler dans le service public. L’école offre des formations dans des filières comme l’administration centrale et territoriale, les collectivités locales, le trésor et les impôts, la diplomatie, l’administration du travail et la sécurité sociale. 

L’Ena du Sénégal est une université dont l’admission n’est pas à la portée de tout le monde. C’est l’école de l’élite, dont la réputation la précède. Pour y aller, il faut passer un concours. Il en existe deux sortes : le premier concours est d’accès direct et est ouvert à tous les Sénégalais ayant le baccalauréat ou le diplôme du cycle 1. Le deuxième type de concours est professionnel et réservé à tout fonctionnaire titularisé dans un corps de métier et qui veut se perfectionner. Cet établissement d’enseignement supérieur sénégalais propose des formations initiales, permanentes et en continue. 

National School of Government d’Afrique du Sud

Trois valeurs définissent la National School of Government (NSG) in South Africa : apprendre, servir et grandir. Cet établissement d’enseignement supérieur sud-africain forme des agents pour la fonction publique. Son rôle est de proposer aux fonctionnaires de l’administration des moyens de répondre aux besoins des citoyens et aux priorités du gouvernement en termes de service public. 

L’une des missions de NSG est d’améliorer les performances organisationnelles des services publics grâce à la formation, l’apprentissage et l’éducation. Il offre des formations pour l’administration centrale de l’Etat et des collectivités territoriales. 

L’école Nationale Supérieure de l’Administration de Maroc (ESNA) 

C’est l’un des universités de références de l’Afrique du nord en matière de formation du personnel de la fonction publique. Sa mission est de former les cadres destinés aux hauts emplois. Elle est, par ailleurs, chargée d’accélérer la dynamique de modernisation de l’administration publique et contribuer aux efforts de diplomatie nationale.

L’école Nationale Supérieure de l’Administration de Maroc (ESNA) propose deux types de formation, à savoir la formation initiale et la formation continue. Au-delà du volet de la formation, c’est une structure d’appui au service public, car elle intervient dans l’organisation des différents concours d’accès à la fonction publique. 

Materne Aguessy