Les meilleures plateformes de recrutement en Afrique

L’accès au capital humain de qualité est un challenge pour bien des entreprises, tout comme la recherche d’emplois pour les travailleurs. Avec les Technologies de l’information et de la communication, l’on est passé de simples annonces dans des journaux à la création de plateformes spécialisées dans le placement du capital humain. Un nouveau modèle d’affaires prospère, au vu des nombreux sites web, mettant en contact des employeurs avec des chercheurs d’emplois. Il en existe en moyenne une dizaine par pays sur le continent, mais aussi plusieurs dizaines de plateformes couvrant plusieurs pays d’Afrique à la fois. Pour ce cas précis, Makers a recensé pour vous les sites de placement les plus en vue sur le continent.

Jumia Deals, le livreur de bons plans

Filiale du groupe Jumia, Jumia Deals couvre 33 pays avec des annonces de placement de travailleurs à travers le continent. Sa notoriété s’est construite dans le sillage de l’entreprise mère Jumia, principale plateforme de commerce en ligne en Afrique. Son interface propose un espace réservé aux chercheurs d’emploi d’une part, et un autre, adressé aux employeurs. Comme cela se fait généralement sur les sites de placement, le chercheur d’emploi s’inscrit sur la plateforme en précisant son adresse mail, son compte Facebook et Linkedin en plus d’un CV détaillé. Cette inscription donne accès aux offres d’emploi, aux conseils sur les techniques de recherche d’emploi et de rédaction d’un bon CV afin d’optimiser ses chances de recrutement. Selon les avis des utilisateurs, le principal avantage de la plateforme est la simplicité et la transmission automatique du CV aux entreprises. La création en ligne du CV est très facile à exécuter. Côté recruteurs, Jumia Jobs permet d’avoir une rapide accessibilité aux profils adaptés à leurs besoins. Elle facilite le processus de recrutement de par la simplicité de son fonctionnement. La plateforme fournit un vivier de profils intéressants qui donne la possibilité de mettre des filtres et de recruter le candidat idéal.

Africawork, l’agrégateur des offres sur le continent

Africawork est un fournisseur de services de recrutement spécialisé dans la recherche des compétences et talents en Afrique. Depuis sa création en 2013 par le français Frédéric de Morcourt, Africawork est présent dans 37 pays en Afrique. Il aide ses clients à trouver les meilleures ressources pour leurs organisations en s’inspirant de ses consultants RH, des plateformes de recrutement dans chaque pays et d’une Cv Thèque riche de plus de 1,5 million de professionnels.
Africawork recherche et sélectionne avec rigueur les candidats compétents et propose les ressources les plus adaptées.   

Atoojob, la plateforme qui mise sur la protection des données

Avec Atoojob, l’utilisateur a accès à une panoplie d’offres d’emploi publiées directement par les entreprises clientes, ou par l’intermédiaire de moteurs de recherche spécialisés qui répertorie les offres d’emploi par pays. La plateforme définit le processus pour effectuer un traitement efficace des données personnelles des utilisateurs. Le traitement des données vise à activer et gérer les services offerts aux utilisateurs ; activer et gérer les services de recherche d’emploi et de candidature des utilisateurs enregistrés ; réguler l’accès des tiers ou des entreprises clientes aux CV et informations personnelles des utilisateurs ; communiquer par mail avec les utilisateurs enregistrés  sur les nouveaux produits et services proposés par Atoojob ou recommandés par ce dernier.

Novojob, des offres diverses et variées

Créé en 2017, le site offre une plateforme avec des principes de transparence et de simplicité pour les utilisateurs, et des outils de recrutement performants pour les entreprises. Dès son année de lancement, la plateforme panafricaine a enregistré 250 000 candidats  et professionnels, 1,5 millions de candidatures et plus de 1000 recruteurs en Afrique. Novojob propose une variété d’offres adaptées à une diversité de profils et permet au chercheur d’emploi de booster sa carrière. Quant aux recruteurs, la sélection des meilleurs profils est simplifiée. A ce niveau, Novojob utilise le logiciel Talenteo, un logiciel de management de recrutement qui a pour but d’organiser et gérer le processus de recrutement de manière efficace et efficiente en dépit du nombre massif de CV. En quatre minutes, l’utilisateur s’enregistre sur la plateforme et reçoit les offres d’emplois de son secteur.

Robertwalters, le spécialiste de l’Afrique du Sud

Fondé en 1985, Robert Walters est un cabinet de conseil en recrutement professionnel. Selon l’entreprise, il emploie plus de 3 300 personnes dans 24 pays à travers le monde. En Afrique, cette plateforme ne couvre que l’Afrique du Sud. L’entreprise recrute principalement dans les domaines de la comptabilité, de la banque, de l’ingénierie, des Ressources humaines, de l’informatique, du droit, des ventes et du marketing, de la chaîne d’approvisionnement et de l’assistance.

Careers en Afrique, le « rapatrieur » des compétences africaines

Careers in Africa est un cabinet de conseil en recrutement international. La société est spécialisée dans le recrutement de candidats africains de haut niveau, basés à l’étranger, pour des emplois dans leur pays d’origine. Les secteurs couverts par Careers in Africa sont, entre autres, l’informatique et les télécommunications, la banque et la finance, les opportunités de gestion, la vente et le marketing.

Executives in Africa, l’exportateur des travailleurs vers l’Afrique

Executives in Africa est une société de recherche de cadres basée au Royaume-Uni. Elle se concentre uniquement sur le recrutement de cadres pour des postes en Afrique. La société propose des placements dans un certain nombre de domaines, notamment les télécommunications, les produits de grande consommation, les services financiers, le pétrole et le gaz, et a travaillé sur des mandats en Algérie, en Angola, au Cameroun, au Tchad, en RDC, au Gabon, au Ghana, au Kenya, au Mali, à Maurice, au Mozambique, au Nigeria, au Rwanda, en Afrique du Sud, en Tanzanie, en Tunisie, en Ouganda et en Zambie.

Jobberman.com, le postulant dicte ses choix

Les demandeurs d’emploi qui visitent Jobberman peuvent rechercher plus de 5 000 postes vacants et opportunités annoncés par les employeurs. Parmi les offres d’emploi présentées sur le site Web de Jobberman, figurent les domaines de la comptabilité, de la construction, de la santé, des ressources humaines…
En plus du Nigeria, Jobberman propose également des offres d’emploi au Ghana. Pour simplifier la recherche, Jobberman présente également ses offres d’emploi les plus populaires sur la première page du site. Pour plus de facilité, les demandeurs d’emploi peuvent également rechercher des emplois en fonction du salaire mensuel. Postuler à un emploi sur le portail est gratuit – tout ce que les candidats doivent faire est de télécharger une copie de leur curriculum vitae et de l’envoyer.

CA Global Africa Recruitment, le spécialiste de l’Afrique centrale

Les demandeurs d’emploi en Afrique ayant des compétences dans les secteurs de l’exploitation minière, du pétrole et du gaz, de la banque, de la finance, des télécoms, de l’informatique, de l’ingénierie, de la construction, de l’énergie et de l’électricité peuvent visiter CA Global Africa Recruitment. Le site Web offre un design épuré, facile à naviguer. La société propose des postes vacants au Cameroun, au Tchad, au Gabon et en République du Congo, mais aussi en Angola, raison pour laquelle son site web est rédigé en français, anglais et portugais. Tous les pays cités sont présents en Afrique centrale.
En plus des plateformes qui couvrent plusieurs pays, certaines à vocation nationale sont très fortement recommandées pour des pays spécifiques. C’est le cas de Carrejet, qui analyse plus de 58 000 sites web par jour et propose des offres d’emploi en Afrique du Sud mais aussi de Corporate Staffing Services, qui est une agence de recrutement au Kenya. Elle fournit des services de recrutement aux entreprises kényanes et aux sociétés étrangères qui cherchent à embaucher du personnel local. On peut également citer Jobsinghana, Minasjobs (Cameroun) Reckruteur (Maroc)…. Ces plateformes ne remplacent pas pour autant l’ancien procédé des annonces dans les journaux, qui se pratique toujours. C’est le cas du magazine Jeune Afrique, ou encore de Financial Afrik, qui proposent, en plus des offres parues dans leur journal physique, une rubrique en ligne essentiellement consacrée au placement du capital humain. A ces offres l’on ajoute également celles des réseaux sociaux avec en premier rang LinkedIn, qui est aujourd’hui un canal incontournable pour les chercheurs d’emploi, partout ailleurs comme en Afrique. 

Canicha Djakba