Innovation: les finalistes de l’AfricaTech Award révélés

Vivatech et la Société financière internationale (SFI) ont dévoilé le 2 mai dernier les 45 finalistes de la première édition du concours qui récompense les startups les plus innovantes du continent. Elles sont issues des secteurs de la fintech, de la health tech et du climat.

Des plus de 300 qu’elles étaient à répondre à l’appel à candidature de mars dernier, il n’en reste plus que 45, soit le nombre de startups qui représentent l’innovation en Afrique en 2022. C’est ce que révèlent les résultats de la première édition de l’Africa Tech Award, une initiative panafricaine visant à reconnaître et soutenir les startups les plus innovantes sur le continent. Elle est portée par Viva technology en collaboration avec la Société financière internationale (SFI) de la Banque mondiale.

Publié le 2 mai dernier, les résultats du concours sont segmentés en trois secteurs : la fintech, la healthtech et le climat, à raison de 15 par catégorie.

Le Kenya, l’Afrique du Sud, le Nigéria et l’Egypte raflent la mise

« Notre partenaire de connaissances, Deloitte Africa, nous a aidés à sélectionner les startups sur la base de critères spécifiques, notamment leur impact potentiel sur la société/l’environnement, le niveau d’innovation et l’évolutivité de leurs solutions et de leurs modèles commerciaux, ainsi que l’expérience et la diversité de leurs équipes », révèle Viva technology. Après analyse, le Nigéria, l’Égypte, le Kenya, la République démocratique du Congo, l’Afrique du Sud et le Maroc ont eu le plus grand nombre de startups sélectionnées dans le top 45, et le montant moyen des fonds levés pour chaque entreprise de la longue liste était de 1,14 million de dollars.

Le segment fintech est dominé par les startups Kenyanes avec quatre représentantes : Duhqa, ImaliPay, Lipa Later et Popote pay. Viennent ensuite l’Afrique du sud avec trois représentants : Abela, Click2Sure et Franc ; le Nigéria avec Applied Logic Ltd et Crop2Cash puis le Cameroun avec Dreamcash Cameroon SA, l’Ouganda avec eMaisha Pay, la Zambie avec Premiercredit et l’Egypte avec Neqabty.

Dans la catégorie health tech, ce sont :  Access Afya et Zuri Health du Kenya ; BokDoc , Chefaa et Welnes de l’Egypte ; Keeplyna et Med  de la Tunisie ; Primed E-Health  et SonoCare Healthcare du Nigéria ; The Aviro Pocket Clinic, Vekta Innovations et Vula Mobile Dr W Mapham d’Afrique du Sud ; Wala Digital Health du Ghana et Zencey  de la Côte d’Ivoire.

Quant aux 15 de la catégorie Climate Tech, les startup les plus innovantes sont iShamba Limited, Weee Centre, Agrotech plus du Kenya ; Seavo, Sunpave,Farmtopia et Bekia d’Egypte ; Koolboks  et Ipren Group du Nigéria Aress (Myjoulebox) du Bénin, Atlan Space du Maroc, Easy atatu d’Ouganda, The Awareness Company et Eco-V GreenTower d’Afrique du Sud et  Kumulus de Tunisie.

Les neuf premiers représenteront l’Afrique au salon Vivatech de Paris en Juin

La prochaine étape du concours sera la sélection des trois finalistes par catégorie. « Elle consistera pour un jury d’experts du secteur à réduire la liste à neuf finalistes. Les neuf premiers finalistes seront invités à VivaTech en juin, où ils auront l’occasion de présenter leurs innovations et de présenter leurs idées devant un public mondial composé, entre autres, d’investisseurs de premier plan, de leaders de l’industrie technologique et de médias de même qu’elle bénéficieront d’un accès privilégié aux réseaux de  Viva Technology, de l’IFC et des sponsors des catégories. Elles accéderont également à des rencontres individuelles avec des leaders et des cadres supérieurs du secteur de la technologie », annonce Vivatech.

Ils seront annoncés lors de la première cérémonie des AfricaTech Awards, qui aura lieu pendant l’édition 2022 de Viva Technology, qui se déroulera du 15 au 18 juin à Paris. « Ces prix aideront à mettre à l’échelle les innovations dans des secteurs clés comme la climate tech, la health tech et la fintech, qui sont essentiels pour soutenir la croissance durable et inclusive du continent », souligne par ailleurs Makhtar Diop, directeur général de l’IFC.  Cette initiative panafricaine vise à reconnaître et soutenir les start-ups émergentes qui sont à l’origine de l’innovation et de l’impact sur le développement à travers le continent.

Canicha Djakba