Focus Makers Africa : les 10 qui ont fait briller l’Afrique en 2022 (1/3)

Avec notre partenaire Clipse, diffusion de communiqués en Afrique, découvrez l'actualité business du continent

Artistes, dirigeants d’organisations, architecte ou encore sportive, elles et ils n’ont ménagé leurs efforts pour rendre leur continent fier et plus inspirant. Voici une liste, non exhaustive de 10 personnalités qui ont marqué notre rédaction, et l’Afrique, en cette année 2022.

La première partie de ce focus met en avant quatre personnalités du monde artistique et créatif. Pour la deuxième partie, deux grands sportifs qui ont marqué cette année sont mis en avant. Pour la troisième et dernière partie de ce focus, quatre grands dirigeants d’organisation et leaders sont à l’affiche.

Angélique Kidjo et Black Coffee triomphent au Grammy’s Awards

Le 3 avril 2022, l’immense star béninoise Angélique Kidjo et le fabuleux maitre des platines sud-africain Black Coffee ont remporté les Grammy’s Awards 2022. La première est sacrée meilleur album de musique du monde grâce à son opus intitué « Mother Nature) et le second a obtenu le prix du meilleur album électronique avec « Subconsciously ».

Le verdict de la 64e édition des Grammy’s Awards, qui s’est tenue au MGM Grand Garden Arena de Las Vegas, aux Etats-Unis, a sacré pour la cinquième fois Angélique Kidjo, après les prix de 2007 avec l’album « Djin Djin », de 2014 avec « Eve », de 2015 avec « Sings » et de 2020 avec « Celia ». Elle a été nommée au total dix fois et a remporté cinq victoires. Une prouesse amplement méritée pour cette très grande dame de la musique.

« Tous les fans, amoureux de la musique, vous êtes toujours là quand nous avons besoin de vous. Quand vous écoutez, nous avançons. Nous sommes tous Africains », a déclaré la Béninoise en recevant sa prestigieuse récompense. À ses côtés, le prince des platines, Black Coffee, ne cachait pas non plus ses émotions. C’est le premier Grammy de sa carrière. « Un motif de fierté nationale », selon Cyril Ramaphosa, le président sud-africain.  « Merci de faire flotter le drapeau et d’inspirer une nouvelle génération de talents à conquérir le monde », avait posté le chef de l’Etat sur les réseaux sociaux.

Né le 11 mars 1976, Black Coffee est un DJ, producteur de disques et auteur-compositeur qui a créé son propre label Soulistic Music. Il a sorti son premier album éponyme Black Coffee (2005), qui incorporait des éléments de R&B et de jazz. Sa carrière a commencé vers 1994 et est devenue proéminente après sa participation à la Red Bull Music Academy 2004. Depuis lors, il a sorti neuf albums studio, ainsi qu’un DVD live. Tout au long de sa carrière musicale, ses distinctions incluent six SAMA et un DJ Awards.

À lire aussi:  Les pays subsahariens champions de la bancarisation (1/2)

Kizz Daniel fait le show au Qatar

Le chanteur-compositeur d’afrobeats, de pop et de R&B nigérian, Oluwatobiloba Daniel Anidugbe, mieux connu sous son nom de scène Kizz Daniel, a été le seul Africain dans la liste des artistes qui ont assuré le show durant la cérémonie d’ouverture de la Coupe du monde 2022, le 20 novembre dernier au Qatar.

Pour la Fédération Internationale de Football (FIFA), ce choix est plus que légitime puisque Kizz Daniel est l’un des chanteurs les plus célèbres actuellement dans le monde. Son album « Buga » compte des millions de vues. Et se produire sur la scène mondiale au Qatar a été pour lui une nouvelle occasion de prouver qu’il est l’un des meilleurs chanteurs africains du moment. A savoir que lors son show, Kizz Daniel a rendu un vibrant hommage à la légende Fela Kuti, l’immense artiste nigérian considéré comme le père de l’Afrobeat.

Selon les médias internationaux, Oluwatobiloba Daniel Anidugbe représente l’archétype de l’entertainer à la voix hypnotique et à l’incroyable présence sur scène, servi par des chansons aux paroles subtiles et aux rythmes entraînants.  Fondateur, il y a cinq ans, du label Fly Boy Inc, l’artiste n’était pourtant pas vraiment destiné à caresser une carrière musicale puisqu’il a obtenu en 2013 un diplôme en gestion des ressources hydriques et agrométéorologie dans son État natal d’Ogun, au Nigeria.

Fraîchement diplômé de l’université, il décide cependant, en 2014, de sortir « Woju », une chanson qui remporte un énorme succès et lui vaut une nomination pour le « Hottest Single » aux Nigeria Entertainment Awards. Kizz Daniel récidive en 2015 avec le tube « Lave », sorti le jour de son anniversaire, suivi deux semaines plus tard d’un clip tourné par AJE Films dans différents sites d’Afrique de l’Est. L’année suivante, il sort son premier album en studio, « New Era ».

Daniel collabore avec d’autres artistes talentueux comme Wizkid pour le sensationnel « For you » et Davido sur « One Ticket », qui a connu un succès phénoménal dès sa sortie. En 2018, Kizz sort son deuxième album en studio, « No Bad Songz », où il collabore avec des artistes comme South African Sensation, Nasty C et la Tanzanienne Diamond Platnumz, entre autres. L’opus commence à la 55e place sur l’iTunes américain et s’empare de la première place mondiale en seulement quelques heures. En 2020, Kizz Daniel met en orbite « King of Love », son troisième album qui contient pas moins de 17 morceaux parmi lesquels « Pak n Go » et « Boys are bad ». Mais il a aussi démontré que son talent avait de multiples facettes, puisqu’il a publié sur les réseaux sociaux des sketchs comiques qui ont remporté un beau succès.

À lire aussi:  Tourisme : les pays qui marqueront la reprise en 2023

Diébédo Francis Kéré, l’architecte africain sur le toit du monde

C’est le 15 mars 2022 que l’architecte burkinabé de 51 ans a reçu le 51ème Prix Pritzker, succédant aux Français Anne Lacaton et Jean-Philippe Vassal. Né au Burkina Faso dans le petit village de Gando, dont son père était chef, Francis Diébédo Kéré est devenu le premier Africain à recevoir cette récompense considérée comme le Prix Nobel de l’Architecture. « Aujourd’hui, je me vois lié à ce grand prix dont je n’avais jamais rêvé. Ce prix représente beaucoup pour moi et pour l’Afrique, qui doit savoir valoriser ce qu’elle a comme ressources naturelles, comme valeur », a déclaré à l’assistance l’architecte qui s’est formé à l’Université de Berlin et qui voit en ce prix la récompense de longues années d’efforts. Lui qui a toujours affirmé « faire ce travail en le considérant comme une affaire personnelle pour donner quelque chose de bien aux gens de chez moi ».

Le prix d’architecture, créé par Jay Pritzker et son épouse Cindy, récompense depuis 1979 le travail d’un architecte vivant qui a montré, à travers ses projets et ses réalisations, les différentes facettes de son talent et qui a eu un apport significatif à l’architecture. Selon les organisateurs, il s’agit de saluer « une action pour la justice sociale, l’environnement et l’utilisation intelligente des matériaux locaux ». Raison pour laquelle le jury a récompensé le pionnier des constructions durables qui valorisent la terre en conjuguant tradition et modernisme au service des populations. Celui qui a conçu, entre autres, le Pavillion Xylem aux Etats-Unis, rappelle souvent qu’il œuvre à sa manière à la sauvegarde de l’environnement, « notre Maison commune et au mieux-être des populations les moins nanties ».

L’architecte burkinabé a aussi lancé que  ce prix « doit sonner le réveil de l’Afrique et lui faire prendre conscience qu’avec ce que nous avons comme ressources naturelles locales et avec notre intelligence, nous pouvons construire notre part du monde car l’Afrique est riche, elle regorge d’immenses talents et de ressources naturelles», avant d’exhorter les gouvernants africains à avoir une vision et une direction qui encourage la jeunesse et tous les citoyens africains, à apporter leur pierre à l’édification d’une Afrique forte. Le maitre du « langage performatif et expressif » est convaincu que si le continent parvient à valoriser toutes ces ressources naturelles et toutes les richesses, tout ne sera plus comme avant.

A lire prochainement sur Makers.africa, la deuxième partie du focus qui met en avant les personnalités qui sportifs

La rédaction

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

La rédaction vous conseille