Comment respecter la responsabilité sociale dans son entreprise ?

La Responsabilité sociale des entreprises (RSE) regroupe l’ensemble des pratiques mises en place dans le but de respecter les principes du développement durable qui sont notamment la viabilité économique, l’impact positif sur la société mais aussi le respect de l’environnement. Pourquoi est -elle si importante et comment l’appliquer au sein de son entreprise ? Quelques clés avec Makers.

Selon l’International Organisation for Standardisation (ISO), l’organisation chargée de définir les standards internationaux qui régissent le commerce, la responsabilité sociale des entreprises est « la responsabilité d’une organisation vis-à-vis des impacts de ses décisions et activités sur la société et sur l’environnement, se traduisant par un comportement éthique et transparent qui contribue au développement durable, y compris à la santé et au bien-être de la société ; prend en compte les attentes des parties prenantes ; respecte les lois en vigueur et qui est en accord avec les normes internationales de comportement ; et qui est intégré dans l’ensemble de l’organisation et mis en œuvre dans ses relations », renseignent les ligne directrices de l’institution internationale. Voici quelques pistes pour mettre en œuvre cette RSE au sein des sociétés.

Se doter d’une éthique

Un code d’éthique présente la conduite que doivent adopter les employés dans des domaines comme l’éthique, les valeurs, l’environnement, la diversité, le respect et le service à la clientèle. Bien plus, il faut le consigner dans son document de gouvernance, qui peut être la charte de l’entreprise.

Appliquer un programme de santé et sécurité au travail

Élaborer un programme de santé et sécurité au travail clair aidera l’entreprise à mettre en place des systèmes fiables pour protéger les employés et prévenir les accidents et les blessures. Ce programme devra aussi s’accompagner de mesures de mise en œuvre de la législation gouvernementale en matière de santé et sécurité.

S’engager à protéger l’environnement

S’engager à protéger l’environnement, c’est élaborer des politiques et des pratiques pour remplir de manière concrète les engagements pris envers l’environnement. Ces engagements peuvent être la publication d’un rapport qui rend compte des activités et des résultats obtenus relativement à l’impact de son entreprise sur l’environnement. Ce rapport devrait comprendre un compte rendu sur les activités sociales, économiques et environnementales de l’entreprise. Bien plus, l’entreprise doit s’assurer que ses partenaires, et précisément ses fournisseurs, soient des partenaires soucieux de l’environnement.

Faire des dons en argent judicieux

Appuyer des causes qui revêtent une signification particulière pour son entreprise est une marque d’un engagement sincère aux causes sociales. Une entreprise forestière, par exemple, pourrait choisir de soutenir des organisations qui protègent l’environnement. De nombreuses entreprises de fabrication font des dons aux organisations communautaires dans les villes où elles ont établi leurs usines. L’idée est de redonner à la société, tout en véhiculant les valeurs de votre marque.

Eviter l’écoblanchiment

Employer des techniques de marketing justes et honnêtes qui témoignent de l’intégrité de son entreprise est indispensable pour se bâtir une image d’entreprise soucieuse de l’environnement. Il faut pour ce faire, éviter toute publicité ou communication qui pourrait être perçue comme manipulatrice ou dommageable pour le public, s’assurer de joindre le geste à la parole et de faire ce à quoi l’on s’est engagé. Sinon, ce serait risquer d’engendrer une réaction de rejet de la part de ses clients.

Envisager la certification B Corp

De nombreux entrepreneurs soucieux de la collectivité et de la société choisissent d’obtenir la certification B Corp. Les entreprises certifiées B Corp sont des entreprises « bénéfiques » sur le plan social. Leur objectif ne se limite pas à générer des profits; elles cherchent aussi à créer de la valeur pour la société. Elles respectent des normes élevées en matière de transparence et de responsabilité et génèrent des gains sociaux et environnementaux positifs. Pensez-y également, afin de vous assurer une bonne image.

La RSE, une opportunité pour les entreprises africaines

Coûteuse, improductive, peu nécessaire…lorsqu’il en vient à parler RSE, ce sont généralement les raisons que donnent les chefs d’entreprises. Des prétextes qui trahissent une méconnaissance des multiples opportunités que peuvent procurer la RSE non seulement pour l’entreprise sur le plan économique et social, mais aussi pour la société. Selon une récente étude publiée dans le « Journal of Sustainable Finance and Investment », sur 2 200 entreprises étudiées, dans plus de 90 % des cas, l’intégration des facteurs RSE a un impact positif sur les rendements financiers. Mieux, les entreprises peuvent faire des gains de productivité, grâce à une motivation accrue du personnel et à une attraction plus forte des talents générée par une crédibilité sociale renforcée. Le chiffre d’affaires ne s’en voit que renforcé. En plus des opportunités sus-citées, la RSE est susceptible d’attirer de nouveaux partenaires ou clients soucieux des enjeux de développement durable. Un critère désormais fortement considéré pour tisser des partenariats d’affaires.
Selon des études d’agences conseils dont le Roudtable, « les investissements intégrant des dimensions économiques, environnementales et sociales ont enregistré une croissance mondiale record pour atteindre un montant de 30.000 milliards de dollars, soit une hausse de près de 70 % depuis 2014 (Business Roundtable).
Autant de raisons qui montrent combien les entreprises africaines, en quête permanente de financements et d’accroissement de leurs chiffres d’affaires, n’ont que grand intérêt à intégrer résolument la pratique de la RSE. Certaines s’y essayent, les multinationales et grandes entreprises notamment, avec des activités de recyclage, le sponsoring d’événements et études liées à la protection de l’environnement, l’octroi des bourses scolaires et académiques…
Aussi la RSE peut-elle permettre la création de nouveaux débouchés professionnels pour la jeune génération. En effet, le développement des activités écologiques par les entreprises va susciter un besoin en personnel qualifié pour les mener. De quoi aller vers la professionnalisation de certains enseignements et à la naissance de nouveaux métiers liés aux activités de protection de la nature notamment. 

Canicha Djakba