Ces startups qui révolutionnent la formation en Afrique de l’Ouest

En Afrique de l’Ouest, des jeunes pousses innovent en impulsant des mutations dans le secteur de l’éducation. L’edtech prend son essor et l’intelligence artificielle et le digital sont mis au service de l’enseignement et de la formation. Makers vous proposent de découvrir cinq startups qui révolutionnent l’éducation par le biais des nouvelles technologies en Afrique de l’Ouest.

MJangale, l’école de coding

Cette startup sénégalaise a été créée en 2016 par Babacar Diop, un passionné des TICs. Quand il était étudiant, il a eu l’idée de lancer, avec certains de ses camarades, un projet d’initiation aux nouvelles technologies. Ce qui est devenu plus tard  mJangale.
Son ambition, dans les trois prochaines années,  est de former et d’éduquer 10 000 jeunes du continent africain. mJangale est présent dans cinq pays d’Afrique et compte plus de 35000 jeunes formés.
  

Kabako, une académie de technologie différentielle  

Fondé en 2018 au Mali par Yanick Kemayou, d’origine camerounaise, Kabako  a pour objectif d’apprendre aux jeunes Africains à concevoir des logiciels sans savoir coder. Comment est-ce possible ? Dans son académie, la startup a développé un modèle d’enseignement qui facilite aux apprenants l’accès à des connaissances dans le domaine des technologies pour devenir  rapidement des professionnels.
La fabrication numérique, le design thinking, le prototypage, l’impression 3D, la robotique et la programmation de microcontrôleurs sont, entre autres, les formations que donne Kabako. Avec son approche différente, la startup progresse dans ses activités depuis sa création. D’ailleurs, l’innovation de  la jeune pousse est reconnue par l’Union africaine et l’UNESCO comme majeure en matière d’éducation.

Tuteria, pour développer des compétences

Depuis six ans qu’il a été créé, Tuteria est présenté comme l’uber des tuteurs éducatifs au Nigéria. Fondée en 2015 par Godwin Benson et Abiola Oyeniyi, la startup aide ceux qui expriment le besoin de trouver des professeurs ou instructeurs, près de chez eux, pour apprendre différentes  matières.
Ce service n’est pas gratuit. Les tuteurs fixent leurs tarifs sur la plateforme. Il existe une possibilité de réduction du coût de la formation, à condition que la demande de formation soit faite sous forme de réservation.

ECampus, un outil pédagogique

Disponible sur Android et Ios, eCampus est une technologie d’apprentissage. Ayant échoué plusieurs fois au certificat d’étude secondaire, Cécil Nutakor a senti le besoin d’une aide pour mieux préparer son examen. Il a alors essayé de créer à partir des disquettes et en utilisant Microsoft access, un outil pour l’aider à apprendre. C’était le début de l’aventure entrepreneuriale.
Implanté à Accra, dans la capitale ghanéenne, ecampus a réservé un espace pour les enseignants, qui leur permet de dispenser des cours et de gagner de l’argent partout en Afrique. En outre, il fournit une solution de formation continue aux travailleurs.
 

Zonoa Education, le répétiteur virtuel

A Lomé, au Togo, Zonoa Education, est une application ludique et aussi d’apprentissage. Elle a vu le jour en 2016. Le cofondateur Joseph Atakpa et d’autres de ses amis se sont servis de la technologie pour apporter une réponse pratique à l’enseignement dans leur pays.
L’application existe en deux versions. L’une est gratuite pour tous les élèves des classes d’examens et l’autre est payante, pour les autres utilisateurs. Pour bénéficier des services de Zonoa Education, il faut s’inscrire sur la plateforme en souscrivant à un abonnement selon la catégorie à laquelle on appartient (élève, parent d’élève ou autre).

Materne Aguessy