Ces entreprises qui s’imposent dans l’industrie du jouet en Afrique

Barbies, poupées, jouets de construction… Depuis plus de 10 ans, l’Afrique a cessé d’être un simple importateur de jouets pour enfants. Dans bien de pays africains, l’industrie du jouet voit naître de nouvelles marques locales qui, loin d’être une pâle copie des modèles occidentaux, reprend les réalités africaines. L’idée derrière est d’adapter le jouet au contexte de l’Afrique. Un concept identitaire qui a su conquérir le continent mais aussi, créer une industrie locale du jouet pour enfants.  

Auldon toys limited, le mastodonte des poupées à l’africaine

C’est l’œuvre du Nigérian Paul Orajiaka. Il s’agit d’une marque de poupées afro.  Le fondateur de cette entreprise est parti d’un rien pour atteindre en 2014, un chiffre d’affaire de 10 millions de dollars. Il se lance dans la fabrication des jouets en 1997.  Grâce à cette société, plus de 350 jeunes sont employés à Lagos. Ces jouets ont pour rôle de promouvoir et d’éduquer les enfants sur la culture en Afrique. La marque va au-delà des frontières du Nigeria. C’est toujours en 2014 qu’il fonde le « Unity Girl Doll Project », une des filiales d’Auldon Limited qui produit uniquement une collection de poupées de croissance destiné aux enfants de 14 ans. Elles sont une représentation  des trois principales tribus du Nigéria, donc les Hausa, les Ibo et les Yoruba. En  2019, le fondateur entre en partenariat avec Polesie, le plus grand fabricant de jouets d’Europe. Le désir étant d’étendre son activité dans le reste du monde. 

Dînettes africaines, la cuisine de grand-mère en jouets 

La marque de jouet Dinettes africaines voit le jour en 2017, portée par l’Ivoirienne Raïssa Adzakey. Ici, il est question de proposer aux enfants les ustensiles de cuisine à l’africaine. Elle met à la disposition des tout petits, des fours en jouet, leur donnant la possibilité de cuisiner sur un  fourneau dans des marmites, casseroles ou poêles. Il y a également des couverts typiquement africains comme l’étalier, la calebasse, le mortier et le pilon. D’autres ustensiles sont entre autres le tabouret, le canari, l’écumoire, les louches, les éponges, les éventails passoires… des objets tous miniaturisés. Ces objets de cuisine se vendent regroupés en trois packs: le pack de 10 000, 15 000 et celui de 25.000 FCFA, soit des prix variant de 17 à 4 dollars l’unité.

Stumped, le spécialiste des jeux de construction

Stumped est une gamme de jouets et kits en bois dont l’objectif est de développer l’esprit de l’artisanat qui habite les enfants en Afrique du Sud. Créé en  2015 en Afrique du Sud, Stumped est  la marque d’une entreprise familiale à Knysna. Ces collections  proviennent des marchés d’Afrique ou des boutiques en ligne. Ils allient donc l’aspect  ludique à  l’éducation sur la créativité et la conception d’objets de grande nécessité. Cela inculque et impulse d’une manière ou d’une autre l’esthétique et la créativité. Sur cette collection, on peut retrouver les jouets comme “Knock-A-Block”, une version de blocs de construction. Le jeu n’a pas de limite d’âge : les parents, les ergothérapeutes et les écoles maternelles. L’idée est de leur apprendre à se familiariser avec le bricolage.

Canicha Djakba