Réseaux sociaux : top 5 des chefs d’Etats africains les plus connectés

Pour bon nombre de Présidents africains, les réseaux sociaux constituent  d’incontournables moyens de communication voire de conquête de la masse.  Ils ne se privent alors d’y marquer leur présence. Twitter, Facebook et Instagram sont les  plus utilisés par eux. Qui sont ces dirigeants d’Afrique les plus suivis, les plus influents et les plus actifs sur ces plateformes ? Makers fait pour vous un classement en se basant sur les données de Twiplomacy, datant de 2020.

Abdel Fattah al-Sissi, l’imbattable

Le Président égyptien tient le flambeau des dirigeants les plus connus sur Twitter, Facebook et Instagram. Il réunit sur ces trois réseaux, 15 millions d’abonnés à raison de 8 millions sur Facebook, 5 millions sur Twitter et 2 millions sur Instagram. Il est le sixième dirigeant du monde le plus efficace et le plus actif sur les réseaux sociaux avec plus de 12 000 interactions.

Le militaire et homme d’Etat dépasse ainsi tous les présidents d’Afrique. Il est d’ailleurs présent dans tous les classements des présidents les plus suivis sur les plateformes sociales au monde.

Les posts et tweets réguliers (parfois deux fois par jour) d’Abdel Fattah al-Sissi suscitent des milliers de commentaires et collectent également autant de likes.

Uhuru Kenyatta, l’as des réseaux sociaux qui a suspendu ses comptes

Le Président kenyan totalisait plus de sept millions de followers sur l’ensemble de ses comptes Twitter, Facebook et Instagram. Il est le seul chef d’Etat de la région d’Afrique de l’Est à avoir autant d’abonnés sur les réseaux sociaux. C’est d’ailleurs en partie grâce à la mobilisation citoyenne sur ses plateformes qu’il a pu prendre le pouvoir.

Dans son pays, il a reçu, en 2013, le prix « Digital President » à cause de sa forte présence sur internet. Mais en 2019, il a suspendu tous ses comptes pour plusieurs raisons. Apparemment, l’homme d’Etat ne supportait plus les commentaires désobligeants sur ses pages. Au moment où il fermait ses comptes sociaux, le président kenyan avait plus de trois millions d’abonnés sur Twitter. Il est l’un des dirigeants qui ne portent pas de gants pour écrire un tweet. Les gens se rappellent de son dernier, brusque et virulent, qui disait : « Si vous êtes corrompu, nous vous combattrons. Vous pouvez être mon frère ou ma sœur ou mon plus proche allié politique, mais si vous êtes corrompu, nous vous combattrons. Je ne serai pas assombri par l’appartenance ethnique ou le statut dans ma quête pour laisser derrière moi une Nation unie et je continuerai à défendre l’unité du Kenya ».

En 2020, certains médias avaient annoncé que son compte Twitter allait refaire surface. Mais pour le moment, il s’agit plutôt d’un compte institutionnel qui informe les Kenyans des engagements publics et des voyages de leur Président. Ce compte comptabilise plus de 1 million de suiveurs.  

Muhammadu Buhari, le maître sur Twitter

Avec plus de cinq millions d’adeptes sur les trois réseaux combinés, à savoir Twitter, Facebook et Instagram, il est le leader de l’Afrique de l’Ouest le plus suivi sur internet. Le Président est actuellement en démêlé avec Twitter, sur lequel il totalise 4 millions d’abonnés.

En effet, le réseau a supprimé deux  tweets de Muhammadu Buhari à cause de leur  caractère jugé violent. Ce dernier n’a pas apprécié cet affront et a répliqué en suspendant Twitter depuis le 4 juin 20221 dans son pays, le Nigéria, pour une durée indéterminée. 

Malgré ce déboire, il reste à la tête du classement dans cette sous-région avec près d’un million de likes et d’abonnés sur Facebook et environ 500 000 followers sur Instagram. Sur le plan mondial, il est, sur une liste de 50 chefs d’Etat, le 42ème des leaders les plus efficaces et le 27ème  des dirigeants les plus suivis sur les réseaux sociaux. Il n’interagit pas souvent avec ses fans mais ne rate pas d’occasions de poster ou de twitter. Il a une particularité rigide d’annoncer ses actions, ses réalisations sur ses comptes. Pratique et pragmatique, il ne caresse pas dans ses posts quand il veut répliquer. C’est d’ailleurs un tweet de menace à l’endroit des indépendantistes biafrais qui est à la base de ses problèmes avec  la plateforme.

Nana Akufo-Addo, le plus populaire sur Facebook

Même s’il a plus de 2 millions d’abonnés et plus d’un million de likes sur Facebook, le Président du Ghana reste au second rang du classement en Afrique de l’Ouest. Il n’est néanmoins pas loin de son homologue nigérian grâce à ses comptes Twitter et Instagram qui font 1 million d’abonnés chacun.  Nana Akufo-Addo totalise plus de 4 millions de suiveurs sur internet.

Selon les données de Crowdtangle collectées en 2020, le numéro 4 de notre classement a eu  12206 interactions avec le public. Ce qui fait de lui le 46ème dirigeant le plus efficace et actif sur Facebook dans le top 50 de Twiplomac. Par ailleurs, il est le président le plus populaire d’Afrique subsaharienne sur Facebook. Il récolte plus de likes que tous les autres.

Son hégémonie n’est pas que sur Facebook. On le retrouve également dans plusieurs autres classements comme celui des dirigeants mondiaux les plus suivis sur Twitter et celui des dirigeants mondiaux les plus actifs sur Instagram. S’agissant de ce  dernier, il totalise trois millions d’interactions avec ses suiveurs.

Paul Kagame, le champion détrôné

Il y a quelques années, il était le Président africain le plus connecté. Paul Kagame avait un site web personnel, un wordpress blog et une chaîne web,  paulkagame.tv, où l’on pouvait écouter ses discours et interventions. Visiblement, tout ceci a disparu avec le temps. Son site, www.paulkagame.com, encore fonctionnel, n’attire pas autant les internautes.  Mais cela ne le rend pas moins actif sur les réseaux sociaux.

Avec 2 millions d’abonnés sur Twitter, plus d’un million sur Facebook et plus de 600 000 sur Instagram, il totalise près de 4 millions de followers sur tous ces réseaux. Il figure dans le classement mondial des dirigeants les plus suivis sur Twitter et Instagram.

Il est l’un des tout premiers Chefs d’Etat africains à se permettre de discuter avec ses concitoyens et de répondre à leurs commentaires sur les réseaux sociaux. Il ne s’empêchait pas de répondre aux vœux de nouvel an ou de lâcher une publication sur un match de football. En 2020, il est de loin dépassé par d’autres qui lui ont ravi la vedette.

Materne Aguessy