Top 10 des pays les plus connectés en Afrique

Internet est aujourd’hui un bien aussi indispensable qu’il figure dans les critères d’évaluation du niveau de développement d’un pays. En Afrique, le taux de pénétration d’internet peine à être clairement évalué, tant les chiffres présentés diffèrent d’une structure de notation à une autre, bien que toutes soient crédibles. Les trois références en la matière sont les données 2019 de la Banque mondiale, de l’Union internationale des communications (UIT) et du site Internet spécialisé World Stats. Malgré cette divergence de données, le Maroc, les Seychelles et la Tunisie sont indubitablement les pays qui affichent les taux de pénétration d’Internet les plus forts en Afrique, selon les trois sources. Zoom sur les plus connectés en Afrique.

Le Maroc, premier du classement de la Banque mondiale

Les dernières statistiques fournies par la Banque mondiale sur le taux de pénétration d’Internet en Afrique et par pays classent le Maroc en tête de liste, avec un taux de pénétration d’Internet de 62%. Ainsi, dans ce pays, dont la population est estimée selon la Banque mondiale à 36 millions de personnes, plus de 22 millions de Marocains peuvent s’offrir une connexion internet. Malgré ce taux de pénétration le plus élevé du continent, la vitesse de la connexion au Maroc est quant à elle la neuvième en Afrique, avec un taux de 2Mb/s.
Après le Maroc viennent les Seychelles, dont 59% de la population (99 625 habitants) est connectée; ensuite le Cap-Vert avec 57% des 550 000 habitants, l’Afrique du Sud avec 56% des 58,5 millions d’habitants connectés, Djibouti, avec 56% d’une population de 973 500 habitants, l’île Maurice avec 56% de ses 1,265 millions d’habitants et la Tunisie avec également 56% d’une population de 11,69 millions d’habitants. Clôturent enfin le top 10 du classement de la Banque mondiale : le Gabon avec un taux de 50% pour une population de 2,172 millions d’habitants ; l’Algérie avec 48% de ses 43 millions d’habitants et l’Egypte avec 45% d’internautes sur ses 100 millions d’habitants.  

 La Tunisie en tête du classement de l’UIT

En ce qui concerne le classement des Nations unies, établi par l’Union internationale des communications (UIT), l’organe en charge des technologies de l’information et de la communication, la Tunisie est le pays le plus connecté du continent. Selon l’UIT, 64,1 % de la population tunisienne a accès à Internet, soit plus de 7 millions d’habitants. La Tunisie est suivie du Gabon avec un taux de pénétration de 61,7 %, puis du Maroc avec 61,7 %, ensuite des Seychelles, avec 58,7 % de connectés et du Cap-Vert, avec un taux de pénétration de 57,1%. La deuxième partie du top 10 de l’UIT est composée de l’Afrique du Sud, avec 56,1%, Djibouti avec 55,6%, l’Ile Maurice avec 55,4%, la Namibie avec 51% et l’Algérie avec 47, 6 %.
Ce classement se base sur les données obtenues des Agences de régulation des télécommunications des différents pays africains mais aussi, des enquêtes menées auprès des ménages des pays concernés.  

Le Kenya, pays le plus connecté selon World Stats

Le troisième classement est celui de la World Stats, un site web d’information statistique de renommée mondiale, qui s’inspire des données de l’UIT, de Facebook et de la World Wide Worxs, un bureau d’études sud-africain. Selon cet autre classement, les pays les plus connectés en Afrique sont le Kenya, avec un taux de pénétration de 83% sur une population de 52,57 millions d’habitants, le Liberia, avec 80,9% sur une population de 4,93 millions d’habitants, la Tanzanie avec 71,6% des 58 millions d’habitants du pays atteints. Viennent ensuite les Seychelles avec un taux de pénétration de 70%, la Tunisie avec 67%, le Mali avec 63,4% et l’Île Maurice avec 63,2%. Le Cap-Vert, le Maroc et le Nigéria complètent le tableau avec des taux d’accès respectifs de 62,8%, 61,8%  et 59,5%.

Les pays les moins peuplés affichent les meilleurs taux de pénétration

Ces trois classements affichent des taux de pénétration différents les uns des autres. Cependant, à quelques exceptions près, ce sont les mêmes pays qui reviennent sur les trois listes avec en tête des pays avec des populations inférieures ou égales à 10 millions d’habitants. Les seuls pays à forte population qui figurent sur les trois classements sont notamment le Nigeria (200 millions d’habitants), l’Egypte (100 millions d’habitants), l’Afrique du Sud (58 millions d’habitants), l’Algérie (43 millions d’habitants).
Découvrez sur ce tableau les pays les plus connectés en Afrique selon leur taux d’accès à Internet par rapport à leur population en 2019.
Canicha Djakba

Lire aussi : le top 10 des pays d’Afrique où Internet est le plus rapide