« Tech African Women » : un coup de boost pour les startups au féminin

Avec notre partenaire Clipse, diffusion de communiqués en Afrique, découvrez l'actualité business du continent

L’United Nations Economic Commission for Africa (UNECA), en partenariat avec le développeur de startups Betacube, ont lancé le programme Tech African Women (TAW) ciblant les startups en phase d’idéation d’Éthiopie, du Sénégal, de Tanzanie et de Tunisie dirigées par des femmes.

Le programme Tech African Women, selon ses initiateurs, vise en premier lieu à épauler les femmes entrepreneurs dans le développement de leurs compétences afin de créer des startups tech réunissant les conditions du succès, d’accélérer la transformation d’idées de projets en business models viables et de développer des opportunités entre différents écosystèmes africains. Le programme se déroulera jusqu’à décembre 2022 et a démarré avec un bootcamp de 3 jours en Tunisie, au Sénégal, en Éthiopie et en Tanzanie en partenariat avec des acteurs locaux de l’écosystème.

Si l’équipe gagnante de chaque bootcamp est assurée d’empocher un prix de 2000 dollars, le programme d’incubation en ligne de 2 mois concerne les 2 startups gagnantes de chaque pays. Une cérémonie finale se tiendra par la suite au cours de laquelle les 8 startups seront invitées à pitcher pour remporter le prix final du programme constitué d’une enveloppe de 7000 dollars.

Selon toujours les explications fournies par les initiateurs du TAW, ce dernier s’adresse aux femmes porteuses de projets tech et leur offre l’opportunité d’acquérir de nouvelles compétences entrepreneuriales, d’établir des partenariats avec d’autres entrepreneurs africains, d’accroître la visibilité des entreprises à l’échelle régionale et de faciliter l’accès au financement. Le programme, a-t-on aussi indiqué, propose des solutions qui répondent aux Objectifs de Développement Durable (ODD) en accompagnant les femmes entrepreneurs qui souhaitent jouer un rôle clé dans l’évolution du continent notamment à travers leurs startups à impact.

À lire aussi:  Football : Flutterwave, la start-up qui sponsorise la retransmission de la CAN

Notons que si le concept de startup à impact connait déjà une certaine phase de maturation sur d’autres continents et particulièrement en Europe, il est encore à ses débuts en Afrique. Raison pour laquelle l’UNECA a choisi de le mettre en avant dans le cadre de son initiative d’appui aux femmes engagées ou intéressées par les projets entrepreneuriaux à fort potentiel et qui misent sur la tech. L’objectif affiché est de créer une économie africaine de demain durable, exploitant les multiples opportunités offertes par les innovations technologiques.

Entre les mains des experts

On sait en outre que pendant toute la durée de la phase d’incubation des startups, les équipes auront accès à un réseau de développeurs et de designers qui développeront gratuitement leurs MVP (Minimum Viable Product), travailleront en étroite collaboration avec des experts en marketing, en finance et assisteront à des webinaires, sur mesure, animés par des formateurs internationaux. Les mises en relation avec des investisseurs potentiels et des partenaires commerciaux seront facilitées grâce au réseau local et international de Betacube.

Il a été précisé dans l’appel à candidatures que les participants doivent être des ressortissants tunisiens, tanzaniens, sénégalais ou éthiopiens, avoir une idée d’une startup tech qui répond à un des Objectifs de Développement Durable, être une femme âgée de 18 à 35 ans et être capable de communiquer couramment en français ou en anglais. Après le deadline fixé le 17 août dernier, les pays retenus ont procédé à la sélection de leurs startups qui prendront part à la phase finale de la compétition.

À lire aussi:  Ces mesures incitatives pour les start-up sénégalaises

A savoir, enfin, que l’UNECA est une organisation créée par le Conseil économique et social (ECOSOC) des Nations Unies, en 1958, comme l’une des cinq commissions régionales de l’ONU. Elle a pour mandat de promouvoir le développement économique et social de ses États membres, de favoriser l’intégration intrarégionale et promouvoir la coopération internationale pour le développement de l’Afrique. Présentée comme le bras régional de l’ONU et élément clé du paysage institutionnel africain, l’UNECA est positionnée pour apporter des contributions uniques qui permettent de relever les défis de développement du continent. Quant à Betacube, c’est un venture builder basé en Tunisie, mis en orbite en 2019 et qui co-développe des startups tech. Il s’est surtout focalisé depuis sa création sur la fintech et la mobilité en collaborant étroitement avec des entreprises pour en faire des partenaires clés de développement pour ses startups et créer avec elles des programmes d’open innovation. Betacube a été fondé en partenariat avec Wevioo (consulting en transformation digitale), avec le soutien de l’Union Européenne et Expertise France à travers le programme Innov’i – EU4Innovation. Ce dernier est un projet d’appui à l’écosystème de l’entrepreneuriat et de l’innovation, qui vise à soutenir le renforcement, la structuration et la valorisation de l’écosystème de l’innovation et de l’entrepreneuriat. 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

La rédaction vous conseille