Startups : Les cinq plus grosses levées de fond au premier trimestre 2021

Plusieurs  startups africaines ont démarré l’année 2021 sous de  meilleurs auspices en réalisant de belles levées de fonds au premier trimestre de cette année 2021. Le contexte pandémique marqué par une légère récession n’a pas empêché certaines jeunes pousses  de trouver des investisseurs pour financer leur projet d’innovation. De janvier à mars, il y a eu de très grosses levées de fonds. Voici une liste de cinq startups qui ont reçu des financements non négligeables.

       Flutterwave, pour faciliter le paiement d’argent

Avenir Growth Capital , Tiger Global, DST Global, Early Capital Berrywood, Green Visor Capital, Greycroft Capital, Insight Ventures, PayPal, Salesforce Ventures, Tiger Management, Worldpay FIS et 9yards Capital sont des sociétés d’investissement qui ont fait confiance à la startup nigériane Flutterwave. Elles ont injecté 170 millions de dollars en mars 2021. Ce financement est de Série C, c’est-à-dire qu’il a pour objectif de perfectionner et accroître rapidement l’activité de l’entreprise.

Flutterwave est une Fintech qui apporte des solutions technologiques aux institutions financières et aux entreprises pour faciliter les opérations de paiement. Cette startup développe également des applications personnalisables de paiement. Grâce à ses outils, les entreprises africaines peuvent payer leurs partenaires ou fournisseurs à travers le monde. De la même façon, les entreprises étrangères peuvent s’en servir pour faire des transactions vers l’Afrique.

Ce financement intervient un an après une première levée de fonds de 35 millions de dollars. La jeune pousse est l’une des rares à enchaîner les collectes de fonds au fil des années et pourrait rapidement accéder au statut de licorne

  Gro Intelligence, l’e-agriculteur  qui attire les investisseurs

Lors d’un tour de table de série B au début de l’année 2021, la startup Gro Intelligence a tiré son épingle du jeu en collectant 85 millions de dollars de la part des investisseurs tels que Intel Capital, Africa Internet Ventures, Ronald Lauder, Eric Zinterhofer. D’autres intervenants non moins importants ont contribué à cette affaire. Il s’agit de sociétés comme Schusterman Family Investments, Dick Parsons, Rethink Food, DCVC et GGV Capital.

Gro Intelligence va, par cette action, étendre ses activités. La startup est spécialisée dans la fourniture de données, via une plateforme mondiale sur l’agriculture, pour favoriser les analyses et les prévisions. Elle est considérée comme le big data qui  renseigne sur l’approvisionnement alimentaire de la planète. D’ailleurs, l’interface plateforme vient régler un besoin de connaissance du marché agricole. C’est à juste titre que Sara Menker a pensé et mis en place la startup éthiopienne.

  Kuda Bank, la banque digitale

Kuda est une application pour téléphones portables. Elle a une licence bancaire et fonctionne donc comme une banque, entièrement numérique. Pour accroître ses activités, la startup a pu réussir une levée de fonds de 25 millions de dollars dans un tour de table de série A. Autrement dit, ce financement vise à améliorer ses offres et sa technologie, tout en industrialisant ses processus et est rendu possible grâce à Target Globa et Valar Ventures.

L’année passée,la jeune pousse a fait une levée de 10 millions de dollars. La startup est digne de confiance sur le marché financier, notamment parce que son secteur d’activité, la  banque digitale, est prometteur.

D’ailleurs, ses chiffres sont éloquents et rassurants. En 2020, Kuda a enregistré 300 000 clients pour des transactions de 500 millions de dollars par mois. En février 2021, ce nombre a presque doublé.  La startup a annoncé 650 000 clients pour une transaction de 2,2 milliards de dollars pour le compte de ce seul mois.

    Aérobotique, l’agrotechnicien qui séduit  

Aérobotique n’a pas surpris en obtenant 17 millions de dollars américains, fin janvier 2021, dans un cycle de financement de série B et dirigé par l’un des plus grands investisseurs technologiques en Afrique, Naspers.

Cet investissement va permettre à la startup sud-africaine de faire évoluer sa plateforme Al-for-Agriculture. Elle  se base, en effet, sur l’intelligence artificielle pour développer des outils technologiques visant à  aider les agriculteurs à protéger leurs fermes ou leurs cultures contre des germes et ravageurs. La jeune entreprise se concentre sur la construction de véhicules aériens sans pilotes, de drones ou de robots utilisables dans l’industrie agricole. 

La jeune pousse est l’une des plus prometteuses du continent africain dans le domaine de l’agritech. Les solutions d’Aérobotique répondent aux problèmes de sécurité alimentaire, de réchauffement climatique et de la baisse de la productivité agricole. C’est pour cela que d’autres investisseurs tels que Platform Investment Partners, Entrepreneurial Development Bank, Cathay AfricInvest Innovation ont participé à sa levée de fonds.

      ULesson, led-tech qui veut conquérir l’Afrique

7,5 millions de dollars américains est le montant récolté par cette start-up d’e-éducation nigériane, et ceci avant le second trimestre de l’année 2021. C’est un financement de  série A, c’est-à-dire qu’il a pour objet d’aider à l’expansion de produits et l’optimisation des clients. L’opération a été menée par l’investisseur américain Owl Ventures, avec la participation de TLcom Capital, Founder Collective, Local Globe.

Pionnier en Afrique, uLesson se positionne comme une startup de référence en matière d’innovation dans le secteur d’éducation. Elle offre aux apprenants africains une plateforme d’éducation et d’apprentissage sur laquelle ils peuvent se connecter, soit pour préparer un examen, soit pour étudier une matière comme les mathématiques, la physique, la chimie et  la biologie.  Il importe de souligner qu’uLesson en est à sa deuxième levée de fonds. L’entreprise avait obtenu, en 2019, 3 millions de dollars américains de TLcom Capital.

Le potentiel des startups en Afrique est immense, mais les investissements restent encore timides. Bonne nouvelle par contre, ceux-ci ne cessent d’augmenter d’années en années, prouvant l’intérêt des investisseurs.  Selon le rapport Partech Africa 2020, le nombre de startups ayant levé des fonds a en effet été plus important qu’au cours de toutes les années précédentes : 359 levées de fonds ont été réalisées par 347 startups en 2020, contre 250 tours recensés en 2019, soit une croissance de +44%. A voir si cette tendance se confirme en 2021. A noter aussi que la crise du Coronavirus n’a pas eu l’effet catastrophique escompté.

Materne Aguessy