Start X 241 ouvre le marché de l’Afrique centrale à 10 startups du continent

Grâce à l’initiative Start X 241, venue du Gabon, des jeunes entreprises digitales bénéficieront d’un programme d’accélération pour développer leurs activités dans la sous- région.

Aider 10 startups à conquérir le marché de l’Afrique Centrale, c’est l’objectif de l’initiative Start X 241. Très petites ou jeunes entreprises à fort potentiel de croissance, elles bénéficieront d’un accompagnement dans le marketing, les ressources humaines, la gestion des finances, les opérations, la stratégie et le domaine juridique. Un programme d’accélération dont le but est d’accompagner les entreprises du digital dans leur développement et leur croissance par la conquête de nouveaux marchés, notamment celui d’Afrique centrale, qui compte 200 millions de consommateurs répartis dans 11 pays. 

Start X 241 est porté par Ogooué Labs, le laboratoire d’innovation digitale basé à Libreville, au Gabon. Selon son promoteur, Sylvère Boussamba, le but de Start X 241 est de susciter de nouveaux champions issus d’Afrique francophone dans le domaine du digital. Car, explique-t-il, “Jusqu’à présent, les startups qui réussissent les levées de fonds sont principalement issues de l’Afrique anglophone. Nous voulons changer la donne en apportant soutien logistique, technologique et managérial à ces startups innovantes issues d’Afrique francophone”.

Dans cette optique, un appel à candidature a été adressé aux startups et Très petites entreprises (TPE) d’Afrique francophone et de la France. A la clôture des inscriptions, le 3 mars dernier, Start X 241 dénombrait 266 candidatures en provenance de 30 pays, 4 pays occidentaux et 26 pays africains, dont le Cameroun, la Côte d’Ivoire, le Bénin, le Togo, le Congo, la République démocratique du Congo, le Sénégal, la Tunisie, le Maroc, le Mali et le Gabon. Les résultats des 10 entreprises retenues restent attendus. Start X 241 précise que le jury est composé d’experts internationaux et panafricains dans le domaine de l’entrepreneuriat digital. 

Une opportunité de décupler leur chiffre d’affaires

Start X 241 promet à ces entreprises, un mentoring qui leur offrira la possibilité de multiplier par 10 voire 15 leur chiffre d’affaires, grâce à un réseau de distribution à l’échelle de la Communauté des États de l’Afrique centrale (CEEAC), précisément en Angola, au Burundi, au Cameroun, en Centrafrique, en République du Congo, en République démocratique du Congo, au Gabon, en Guinée équatoriale, au Rwanda, au Tchad, et à Sao Tomé-et-Principe. Elles pourront également lever des fonds auprès d’investisseurs locaux et internationaux et exécuter dans chaque pays des stratégies de marketing, de communication et de ventes. 

Pour les y aider, des centaines de managers, commerciaux et vendeurs ont été présélectionnés au Gabon. Sur 573 candidatures, Start X 241 en retiendra 20 pour participer à la Start-up School du programme et bénéficier ainsi de sessions de formation et d’un mentoring dédié. Une fois prêts, ces 20 profils seront en mesure de commercialiser en Afrique centrale les services et produits des start-up sélectionnées par le concours.

La première édition de Start X 241 bénéficie du soutien de de l’Agence française de développement, de l’Union européenne, de l’Ambassade de France au Gabon, de l’Institut français du Gabon, de l’opérateur télécom Airtel Gabon, de la banque panafricaine Cofina, de l’accélérateur bordelais Héméra (France) et de Digitech Africa.

Canicha Djakba