Quelles sont les villes les plus chères du continent ?

Avec notre partenaire Clipse, diffusion de communiqués en Afrique, découvrez l'actualité business du continent

Le cabinet américain Mercer, l’un des plus grands cabinets de conseil en ressources humaines au monde, vient d’établir comme depuis des années, son classement 2021 des villes les plus chères au monde. Sorti en juin dernier, ce classement indique que plusieurs pays africains caracolent au top des pays au coût de vie élevé pour les expatriés.

Ndjamena, ville la plus chère d’Afrique

La capitale tchadienne conforte comme par le passé, son rang de ville africaine la plus chère pour les expatriés. Elle est classée 13e sur le ranking mondial et première sur le continent. Ses points faibles sont l’insuffisance de l’offre de confort et de produits de consommation répondant aux standards internationaux, notamment le logement, l’alimentation, la sécurité et même des lieux de loisirs.

Lagos, la ville des riches

Lagos est la capitale économique du Nigéria, la première puissance économique d’Afrique. Elle est aussi la ville de résidence de plusieurs hommes d’affaires et milliardaires nigérians. A cause du pouvoir d’achat très élevé de ces richissimes, la ville qui regorge de commodités pour les étrangers qui y séjournent présente aussi un coût de vie très élevé. Lagos est la deuxième ville africaine la plus chère pour les étrangers et la 19e sur le plan mondial.

Libreville, ville chère, même pour les Gabonais

Vivre dans la capitale gabonaise nécessite un portefeuille assez garni. Le coût de vie y est très cher, et ce aussi bien pour les Gabonais que pour les étrangers séjournant sur le territoire. Pour ces derniers, cela peut encore être plus difficile, surtout lorsqu’on est regardant sur certains standing. Comme au Tchad, la principale raison à cette situation est l’insuffisance des infrastructures aux standards internationaux, et la cherté des produits alimentaires, car au Gabon, l’agriculture voire le secteur agroalimentaire est presque inexistant, ce qui contraint le pays à l’importation de la nourriture, du Cameroun voisin notamment. Libreville est la troisième ville la plus chère en Afrique et la 20e sur le plan mondial, après s’être positionnée en 2020 à la 33e place.

À lire aussi:  Légalisation du bitcoin: la Centrafrique s’y lance et suscite des inquiétudes

Abidjan, de plus en plus chère

Abidjan, cité balnéaire, est la ville ivoirienne la plus connue, pour bien de choses certes, mais aussi et surtout pour sa forte capacité à accueillir les étrangers. Un atout qui cache cependant une constante, Abidjan est la quatrième ville la plus chère d’Afrique, et la 24e sur le plan mondial. Une situation qui semble s’empirer, car entre les deux derniers classements Mercer, la cité balnéaire a gagné 12 places sur le ranking des villes les plus chères.

Bangui, un bond vers plus de cherté

Bangui, capitale de la République centrafricaine ne cesse d’enchainer des contre performances dans le classement des villes les plus chères au monde pour les expatriés. Partie de la 49e place en 2020, elle se situe désormais à la 30e position. La faute, on l’imagine, à l’instabilité sécuritaire qui y prévaut depuis des années, impactant de ce fait le secteur hôtelier et agroalimentaire. Les entrepreneurs n’y consentent pas assez d’investissement dans ces secteurs, surtout en période de trouble. Ce qui induit une insuffisance criarde en commodités pour l’accueil des étrangers sur son sol. C’est tout cela qui fait de Bangui la 5e ville africaine la plus chère du continent en 2021.

Canicha Djakba

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

La rédaction vous conseille