Quelles sont les 10 plus grosses entreprises de télécommunication en Afrique ?

Multinationales, groupes ou simples entreprises, les sociétés  de télécommunication continuent de tisser leur nid sur le continent. Dans un contexte marqué par le développement généralisé des infrastructures de télécommunication et des technologies de l’information et de la communication, plusieurs entreprises du secteur réalisent d’énormes profits, au point d’être comptées au rang des entreprises les plus importantes d’Afrique. C’est ce que révèle le magazine Jeune Afrique, dans son classement 2021 des 500 sociétés championnes d’Afrique. Sur la base des chiffres d’affaires réalisés en 2019, voici le top 10 des entreprises de télécommunication les plus performantes d’Afrique.

MTN  Group, leader incontesté

Le groupe sud-africain pionnier africain dans le secteur des télécommunications n’a de cesse de marquer son emprise en Afrique. 7e au classement  Jeune Afrique des plus grosses entreprises africaines,  MTN Group a gagné deux places et se positionne cette année au 5e rang avec un chiffre d’affaires de 10 771 millions  de dollars pour un résultat net de 872,6 millions. Créé en 1994, le groupe MTN est implanté dans plusieurs pays d’Afrique, et davantage en Afrique subsaharienne où il offre entre autres des services de télécommunication mobile, des services financiers mobiles, des rich media…Le groupe revendique 230 millions d’abonnés.

Vodacom group, 2e, sans changement

Comme le groupe MTN, Vodacom group est une autre entreprise de télécommunication sud-africaine. 12e au rang des grosses pointures du secteur privé en Afrique en 2020, elle conserve le même rang en 2021. Son chiffre d’affaires sans grand changement est de 6 453, 9 millions de dollars pour un résultat net de 118,7 millions de dollars. Vodacom group a été créé en 1993, et est présent en Tanzanie, en République démocratique du Congo, au Mozambique, au Lesotho et au Kenya.

Vodacom South Africa, sur les traces de la mère

Et si Vodacom South Africa était le prophète bien accueilli chez soi ? Avec un chiffre d’affaires de 4 949 millions de dollars en 2019, la filiale locale du groupe du Sud-africain est la plus prospère de toutes ses consœurs. Une performance qui suit directement celle du groupe mère dans le classement 2021 des 500 entreprises africaines. Vodacom South Africa est 24e du classement, et 3e dans le secteur des télécommunications en Afrique, juste derrière Vodacom group.

Groupe Maroc Telecom, en légère perte de vitesse

De 32e en 2020, le groupe de télécommunication du Maroc perd trois places au classement de 2021, et se situe désormais au 35e rang des 500 entreprises africaines aux grands chiffres d’affaires. En 2019, son résultat net est de 281,9 millions de dollars pour 3763,4 millions de chiffres d’affaires. Le groupe marocain est par ailleurs la 4e plus grande entreprise de télécommunication en Afrique, selon le même classement.

MTN South Africa, statu quo

42e en 2020, 42e en 2021. Le rang de la filiale sud-africaine du groupe MTN revendique un chiffre d’affaires de 3 232 millions de dollars en 2019. Son résultat net n’ayant pas été communiqué, la succursale se positionne néanmoins 5e plus grosse entreprise africaine du secteur des télécommunications.

MTN Nigeria, cinq places de gagnées

Entre le classement 2020 et le dernier publié en juin 2021, MTN, filiale du Nigeria, gravit cinq échelons. L’entreprise est passée de 48e à 43e, avec un chiffre d’affaires de 3 205 millions de dollars et un résultat net de 553,8 millions. Ce qui fait d’elle la 6e plus grosse entreprise africaine de télécommunication sur le continent.

Telkom, une autre Sud-africaine performante

Créée en 1991 par le département des postes et des télégraphes, Telkom est une entreprise sud-africaine privatisée. Elle fournit le réseau de télécommunication avec et sans câble dans 38 pays sur le continent. Ce qui lui permet d’être classée 46e grande entreprise africaine, et 7e dans le domaine des télécommunications, après les géants MTN, Vodacom ou encore Maroc Telecom. En 2019, Telkom a engrangé 3 061,2 millions de dollars de chiffres d’affaires et 43,2 millions de résultat net, ce qui lui a permis de gagner une place dans le classement des 500 entreprises  africaines de 2021.

Safaricom, la fierté du Kenya

Le secteur des télécommunications n’est pas seulement dominé par les entreprises sud-africaines, marocaines ou encore nigérianes. C’est ce que démontre Safaricom, l’entreprise kényane dont la visée est le développement de l’Afrique par le biais des technologies de l’information et de la communication. Safaricom revendique une vision panafricaine des télécommunications pour le développement. Une portée grâce à laquelle elle a obtenu en 2019, 2 447,8 de chiffre d’affaires et 611 millions de résultat net. Ce qui la positionne au 57e rang des grandes entreprises africaines en 2021, contre la 59e place au précédent ranking. Dans le volet télécommunication, Safaricom occupe la 9e place du classement en Afrique.

Maroc Telecom, une place de gagnée

Avec un son résultat net 2019 de 335,9 millions de dollars et un chiffre d’affaires de 2 162,1 millions de dollars, l’entreprise marocaine, fille du groupe Maroc Telecom, se positionne au 62e rang des entreprises africaines les plus puissantes en 2021. Elle gagne une place par rapport à la précédente édition et clôture le top 10 des championnes africaines dans le secteur des télécommunications. Un classement longuement dominé par l’Afrique du Sud.

Canicha Djakba