L’OMT recherche des startups pour relancer le tourisme mondial

L’agence spécialisée des Nations Unies pour le tourisme vient de lancer l’Awake Tourism Challenge, un concours pour la sélection des 12 startup les plus innovantes dans le monde. Les candidatures sont ouvertes jusqu’au 31 juin prochain.

Le monde tourne la page de la Covid-19. C’est l’heure de la reprise économique dans plusieurs secteurs d’activités, comme le tourisme. C’est dans cet élan que l’Organisation mondiale du tourisme (OMT) des Nations Unies, lance un concours mondial à l’attention des startups capables d’apporter des solutions innovantes à la relance du secteur.

Intitulé Awake Tourism challenge, traduit littéralement en français comme Challenge du réveil touristique, le concours est à sa deuxième édition. « Le retour du tourisme est une chance à saisir d’exploiter sa capacité de transformer des vies. L’OMT invite les startups du monde entier à présenter leurs idées pour relever les plus grands défis que rencontre notre secteur aujourd’hui et ériger le tourisme en fer de lance des objectifs de développement durable », a fait savoir Zurab Pololikashvili, secrétaire général de l’OMT. L’issue du concours devra permettre d’identifier des innovateurs ayant des idées de solutions aux six défis qui leur seront soumis durant le concours, et qui contribueront grâce à leur solutions, à la réalisation des objectifs de développement durable (ODD).

Une attention particulière devra tout de même être portée sur l’implication des collectivités locales, l’économie verte, l’économie bleue, la création de capital écologique et durable, les technologies touristiques servant l’intérêt général, l’Éducation dans le tourisme et l’Autonomisation des femmes, liste l’Organisation.

Soutien et mentorat

A l’issue du concours, l’OMT indique que les 12 startups les plus innovantes recevront un soutien pour se développer. Bien plus, l’Organisation mondiale du tourisme présentera les meilleures idées à ses États membres, membres affiliés et investisseurs. Les avantages supplémentaires, selon le communiqué, incluent la possibilité de présenter lors d’une journée de démonstration spéciale de l’OMT et l’accès à un soutien technologique et au réseau d’innovation de l’OMT, ainsi qu’un programme de mentorat organisé avec des sessions de formation individuelles et de groupe.

Pour participer, les startups devront remplir les conditions suivantes : se présenter à un des six défis, viser un ODD ou plusieurs ; être, par nature, innovantes et porteuses de solutions à valeur ajoutée ; rechercher la durabilité ; être extensibles – potentiel d’expansion à l’international et potentiel d’application dans des grands groupes et des destinations (pays, régions) ; être des startups en phase d’amorçage ou de série A, avoir testé un pilote et posséder un plan d’exploitation (business plan), avoir bénéficié auparavant d’une accélération, disposer d’une équipe à temps complet déjà en place.
La période de dépôt des candidatures est ouverte actuellement et sera close le 31 juin 2022. 

Un secteur encore timide en Afrique

Bien qu’en plein essor, les startups africaines sont concentrées dans les domaines clés tels que l’éducation, les jeux, la fintech, l’ agritech, les industries et même les transports. Le tourisme reste quant à lui très peu couru, et ce n’est pas par manque d’idées. Car selon plusieurs études de l’OMT, et même des institutions financières telles que la Banque mondiale, le secteur du tourisme reste encore très peu développé en Afrique, où il représente à peine 10 % du PIB de la majorité des pays. Seuls quelques pays tels que le Maroc, les Seychelles, l’Ile Maurice… tirent leur épingle du jeu. De quoi refroidir les entrepreneurs qui souhaitent s’y lancer. Toutefois, il existe des startups telles que Shédio, Tripinafrica qui s’y sont lancées et aujourd’hui sont des entreprises bien connues dans le secteur.

Canicha Djakba