Les solutions technologiques africaines pour lutter contre la Covid-19

L’Afrique a su démontrer son potentiel avec la pandémie de Coronavirus. Dans plusieurs secteurs d’activités, les innovations technologiques ont été déployées pour aider à une meilleure gestion de la crise économique et sanitaire

De la robotique à l’intelligence artificielle, les technologies de pointe ont été mises au service d’inventions made in Africa, particulièrement utiles dans le contexte actuel.  C’est à juste titre que le Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale Afrique de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) déclarait : « La pandémie a insufflé une nouvelle dynamique à la nécessité d’investir dans l’innovation et de mettre en place des politiques et des cadres adéquats pour libérer le génie africain dans le monde ».  Parmi les centaines de créations, nous en avons retenu cinq. Cinq innovations africaines dont le but est de contribuer à une meilleure gestion de la pandémie, ou de faciliter le quotidien malgré la crise. 

Docteur Car, le Robot médecin  

Ce robot sénégalais a été développé par deux étudiants sénégalais, Pape Mamadou Gueye et Mouhamadou Lamine Kebe. Comme son nom l’indique, il est conçu pour être au chevet des malades du coronavirus comme un médecin ou les assister comme un infirmier. C’ est une aide pour  le personnel de santé

La solution a pour but de  permettre aux soignants de traiter les personnes infectées du Coronavirus sans prendre de risque de contamination. Il s’agit d’un robot multifonctionnel équipé de caméras et commandé à distance via une application.

Respire 19, le respirateur nomade

A 20 ans à peine, Usman Dalhatu a conceptualisé un respirateur automatique et portable au Nigéria. Fabriqué à partir de matériaux locaux, cet appareil vise à aider les patients atteints du Coronavirus qui ont des difficultés à respirer. C’est une bouée de sauvetage face au manque de respirateurs modernes pour secourir les malades en phase critique. Cet outil est particulièrement nécessaire dans l’environnement africain où les respirateurs sont rares dans les hôpitaux. 
Usman Dalhatu s’est servi de pièces locales de seconde main, de batterie pour fabriquer Respire 19. Même si l’appareil n’est pas encore sophistiqué (il fonctionne de façon manuelle), il apporte une vraie plus-value dans la lutte contre la pandémie. 

PGuards, le robot surveillant 

PGuards, le robot surveillant, dispose de quatre roues et est doté de caméras à imagerie thermique et de technologies de détection et de télémétrie par la lumière. Ce robot de contrôle du confinement a servi dès les premières heures de la propagation de la Covid-19 en Tunisie. Beaucoup de prototypes ont ainsi été déployés dans la capitale, Tunis, pour s’assurer que les gens observaient les consignes du confinement.

Ces robots policiers utilisés en avril 2020 par les autorités tunisiennes ont eu le double avantage de ne pas exposer directement les agents de police et de surveiller la population. Leur rôle consistait à faire des patrouilles de confinement, c’est-à-dire contrôler les sorties des habitants et le port du masque. 

Togosafe, un frein à la contagion

En pleine pandémie, il est quasi-impossible de faire un voyage au Togo sans faire la connaissance de Togosafe. C’est l’application de freinage du Coronavirus. En effet, dans le but de réduire la chaîne de contamination, l’application Togosafe est conçue pour détecter les cas de contamination.
Ainsi, une fois installée sur le smartphone (obligatoire à l’arrivée dans le pays), l’application signale et émet des notifications lorsqu’une personne a été en contact avec une autre infectée par le coronavirus. Elle permet aux  autorités de mener, par le système de contact tracking, une lutte optimale contre le Coronavirus, de détecter très vite les cas de contamination et de les mettre en quarantaine.

DiagnoseMe, pour diagnostiquer les cas de Covid-19

Au Burkina-Faso, Adama Sy Traoré a compris qu’il fallait agir vite pour freiner la propagation du Coronavirus. Il a alors inventé DiagnoseMe, une application mobile d’autodiagnostic et de prévention de la maladie. Il s’agit d’une solution numérique, qui informe sur les moyens de prévention. L’application cartographie les cas suspects et donne des statistiques de l’évolution de la pandémie.
L’application détecte si une personne est contaminée en fonction des renseignements que cette dernière a inscrit sur la plateforme. En cas de contamination, elle oriente vers les structures sanitaires.
Dans le cadre de la lutte contre le Covid-19, le monde entier a fait appel aux nouvelles technologies et à l’intelligence artificielle. L’Afrique n’est pas restée en marge de cette nouveauté.  Les exemples évoqués ici ne sont qu’un échantillon, parmi les centaines de solutions qui ont émergé en ces temps de crise. 

Materne Aguessy