Les solutions ‘’made in africa’’ pour la signature électronique

La signature électronique est au cœur de l’innovation digitale. Format numérique du manuscrit, elle est censée avoir la même valeur numérique et engage de la même façon son auteur. Elle présente surtout certains avantages comme le gain de temps et la facilité entre autres. Certaines plateformes sont conçues pour permettre de signer un document en ligne, quel que soit son format. Quelles sont les solutions made in Africa ?

En Afrique, la signature électronique n’est pas ancrée dans les habitudes. La paperasse résiste encore aux solutions numériques administratives. Cependant, il existe des outils qui offrent les services d’authentification et de signature électronique. 

  DigiGo, l’identificateur numérique

DigiGo est une application de signature électronique développée en Tunisie et utilisable sur mobile. Cette solution a été créée dans la foulée du plan National Stratégique Tunisie Digital 2020. Dans le cadre de sa mise en œuvre, l’Agence Nationale de Certification Électronique tunisienne, encore appelée Tuntrust, a développé l’application DigiGo. L’objectif : fournir aux citoyens tunisiens une solution d’authentification et de signature électronique pour l’accomplissement des procédures administratives en ligne.

Pour utiliser DigiGo, les Tunisiens doivent faire une demande à Tuntrust qui leur envoie l’application de façon sécurisée. Chaque utilisateur dispose sur la plateforme d’un compte personnel rechargeable, ce qui rend payant l’usage de DigiGo.

NGSign, pour une signature électronique simplifiée 

NGSign est une plateforme, également tunisienne, qui offre des services de signature électronique. A la différence de DigiGo, l’application est téléchargeable non seulement sur Smartphone  mais aussi sur ordinateur. C’est donc une application à la fois mobile et web.

Facile  à intégrer, NGsign propose ainsi une solution multi canal qui s’adapte aux besoins de l’utilisateur. L’une de ses particularités est la personnalisation des documents signés ainsi que la page de signature. Ce qui a pour but  d’empêcher toute modification du document et de le sécuriser. 

 Barid e-Sign, le certificateur de signature

C’est la première plateforme marocaine de certification électronique, de signature et d’horodatage. Seule agréée par l’Etat marocain, Barid e-Sign est le pionnier de l’e-signature dans le pays.

Pour profiter des services de la plateforme, il faut d’abord s’y inscrire et constituer un dossier. Il est nécessaire de suivre une procédure en ligne pour obtenir un certificat de signature électronique.  Une fois complétée cette procédure, il suffit de télécharger l’application. 

 Confiance Factory, pour la confiance dans le numérique au Sénégal

Créé en 2015, Confiance Factory s’occupe de la production et de la gestion du certificat numérique au Sénégal. Techniquement, c’est l’autorité de certification. C’est-à-dire celle qui délivre les outils technologiques qui permettent de signer électroniquement. 

Confiance Factory propose plusieurs solutions de signature électronique telles que: 

  • Doc-Sign (une solution de signature sur poste de travail qui permet de signer de manière autonome un document électronique)
  • Stamp-Sign  (une solution de cachet serveur)
  • Appli-Sign (une solution web qui permet de signer des documents électroniques via le navigateur Web).

Le potentiel de la signature électronique n’est pas réellement exploité sur le continent, et la pratique de la signature manuscrite est encore dominante. Cependant, le secteur de la “legaltech” est en pleine mutation. De plus en plus de pays africains accordent plus d’importance à la question de la signature électronique en mettant en place des  cadres légaux pour favoriser son usage. C’est le cas, par exemple, du Togo et du Rwanda, qui ont voté des lois pour régir la e-signature. 

Materne Aguessy