Le Top 5 des pays africains qui comptent le plus de startups

L’Afrique regorge d’entreprises innovantes dans le secteur de la technologie et du numérique. Sur tout le continent, les jeunes pousses se développent. Mais certains pays en comptent plus que d’autres. Le centre de recherche StartupBlink a fait en 2020, le classement mondial des Nations  où il y a plus de startups. Avec Makers, découvrez le top 5 des Etats africains qui y figurent.

L’Afrique du sud, tête de peloton

Occupant la 52ème place au niveau mondial, le pays de Nelson Mandela est le premier au niveau du continent africain, en termes d’efforts en innovation. Contrairement à d’autres pays comme le Cameroun ou le Botswana qui sont sortis du classement, l’Afrique du Sud progresse encore. Le pays a quitté le second rang pour occuper la place de leader. 

Cette constance et cette progression sont la résultante de la multiplication d’organismes de soutien aux startups dans plusieurs villes sud-africaines, de la croissance des jeunes pousses un peu partout dans le pays  et  de l’accès facile aux financements. Ce pays a développé un écosystème favorable aux startups. L’environnement d’entreprenariat est le plus dynamique du continent.

Le Kenya, toujours constant

Deuxième du classement en 2019, le Kenya a maintenu son rang dans le dernier classement des pays qui ont un écosystème de startups dynamique en Afrique. Il n’a pas progressé et n’a pas régressé non plus. Il occupe le 62ème rang mondial.

Les atouts qui lui ont valu ce rang sont multiples. D’abord, le Kenya présente une population dont la grande majorité a accès à la technologie. En outre, ce pays compte  un nombre important d’investisseurs internationaux, qui s’engagent dans le développement et la croissance des startups. Par ailleurs, le nombre de structures de soutien aux jeunes pousses est en nette croissance. Tous ces facteurs combinés forment un écosystème qui est en marche et qui émerge.

C’est aussi pour ces raisons que le Kenya est considéré comme  le hub de l’Afrique de l’Est et l’une des plaques tournantes de l’innovation sur le continent.

Le Rwanda,  l’espoir africain

Le Rwanda est l’une des nations africaines qui enregistre un bon score dans le classement.  Le pays occupe la troisième place en 2020, contrairement à l’année précédente, 2019, où il était cinquième. Il s’agit d’une progression favorisée par le fait que le Rwanda a pris des initiatives pour faciliter la création de startups.  Ainsi, des mesures qui visent à alléger les procédures de création d’entreprises sont prises. C’est par exemple le projet de loi national sur les startups. 

La politique de soutien à l’innovation du Rwanda ne s’arrête pas là. Le climat des affaires s’est amélioré, grâce à la mise en place du Startup Act, un cadre légal pour accompagner la création et le développement d’entreprises.

Le Nigeria, en régression

68ème au plan mondial, le Nigeria est le quatrième pays en Afrique qui a une bonne concentration de startups. Comparativement à 2019, il enregistre pourtant une régression dans le classement. Lagos, la ville nigériane, était classée première grâce à l’éclosion et l’épanouissement de plusieurs startups de qualités.

Selon le récent classement de Startup Blink, le Nigéria a perdu 12 places. Il demeure néanmoins l’un des meilleurs pays d’Afrique dans ce domaine. La ville de Lagos se classe toujours comme le deuxième meilleur écosystème d’Afrique. Par ailleurs, plusieurs villes du Nigéria se retrouvent dans le classement, comme celles de Kano, qui a fait son entrée.

La Tunisie, pour des startups labellisées 

5ème du continent africain et 77ème au plan mondial, la Tunisie a perdu trois places, comparativement au  classement précédent. Elle se distingue tout de même, par sa politique de labellisation des startups, qui vise à leur reconnaître une certaine qualité et norme. 

Pour libérer le plein potentiel entrepreneurial des jeunes pousses, la Tunisie a en effet inventé le Startup Act. C’est un cadre juridique conçu pour faciliter la création de startups. Il intègre des mesures qui concernent investisseurs et startuppers.

L’écosystème des startups tunisiennes est l’un des plus structurés d’Afrique et vise l’excellence. Plusieurs startups de la Tunisie sont ainsi présentes sur la scène internationale et ont réussi des levées de fonds. Leur succès est dû à l’environnement propice de l’entreprenariat innovant. La Tunisie compte près de  300 startups labellisées. 

Materne Aguessy