En Afrique de l’Est, l’éducation online a le vent en poupe

Plusieurs startups dans les pays de la Corne de l’Afrique innovent dans le secteur de l’éducation. Elles mettent le numérique au service de la formation. Les jeunes entrepreneurs de la sous-région ont concilié la technologie et l’enseignement pour rendre plus accessible l’apprentissage. Makers vous propose une liste de cinq startups qui ont réinventé l’éducation grâce au digital en Afrique de l’Est.

Ubongo, pour un contenu éducatif de qualité aux enfants

Fondé en 2013 par Nisha Ligon en Tanzanie, Ubongo est une plateforme pédagogique destinée à produire un contenu éducatif de qualité pour les enfants.  Elle propose des dessins et des bandes animés interactifs qui enseignent aux apprenants de niveau primaire, les bases en mathématiques et en  science.
L’approche de Ubongo est centrée sur l’humain, car les cours ne sont pas générés automatiquement par la technologie. Ils sont conçus par des professionnels et adaptés à la cible, en prenant en compte ses besoins et les éléments d’attrait.  Ainsi, ils sont testés par des enfants avant d’être mis en ligne.
La startup exploite les technologies les plus accessibles pour permettre aux apprenants d’interagir à partir de leurs téléphones en répondant à des questions et en recevant des réponses ou des encouragements des personnages des dessins animés. Ubongo est visité par environ 2 millions de foyers en Afrique de l’Est. La jeune entreprise envisage de s’étendre dans toute l’Afrique francophone. 

Eneza Education, pour apprendre et réviser

La startup kényane a été co-créée par trois jeunes Kenyans, à savoir Toni Maraviglia, Kago Kagichiri et Chris Asegotwo. Fondée en 2013, elle fournit du support d’apprentissage et de révision aux apprenants du primaire et du secondaire. Via sa plateforme Shupavu, la jeune pousse rend accessible des contenus éducatifs à de nombreux enfants. Ceux du monde rural défavorisés peuvent y avoir accès par un téléphone simple. Eneza compte plus de 4,9 millions d’utilisateurs. l’application est présente également au Ghana et en Côte d’Ivoire. Elle a été déployée au Rwanda grâce à un partenariat entre la startup et la fondation Mastercard. 
Elle dispose d’une classe virtuelle dédiée aux étudiants âgés de 11 à 18 ans  pour étudier des matières telles que les mathématiques, les sciences et l’anglais. Il existe pour ceux-ci la possibilité de poser, via la plateforme, des questions à un pool d’enseignants et de recevoir la réponse. Aussi, des quiz sont organisés pour faciliter l’assimilation des cours. 

BrainShare, pour assister les étudiants

Brainshare est une application d’apprentissage en ligne qui propose  des contenus pédagogiques et des services d’assistance aux étudiants. Elle a été créée par l’ingénieur informatique ougandais Charles Muhindo. Ce jeune entrepreneur s’est rendu compte que dans son pays, l’Ouganda, beaucoup de personnes n’ont pas la chance d’avoir accès à l’éducation, notamment dans les zones rurales. Il a donc décidé d’utiliser la technologie pour changer cette mauvaise donne.
Il a ainsi développé un outil d’apprentissage accessible par tous en ligne ou hors ligne. C’est-à-dire que, même sans l’accès à une connexion internet,  il est possible d’accéder à la plateforme pour suivre des contenus pédagogiques de qualité. L’application est, par ailleurs, personnalisable. Ainsi, à la demande d’une université ou d’un centre de formation de l’enseignement supérieur, une interface Brainshare est mise en place pour permettre aux étudiants, aux enseignants et parents de cet établissement d’échanger les notes, des articles pour la révision, des travaux de cours. Cela facilite également l’interaction entre élèves et professeurs. 

Nyereka Tech, le hub de la formation

C’est un véritable hub rwandais qui propose des formations via les technologies. Nyereka Tech offre une gamme de cours, d’enseignement, de tutoriels, de quiz afin d’améliorer la formation dans le pays. La startup met à disposition uniquement des formations liées à l’informatique et au numérique. Dans cette même logique, elle met au profit des étudiants des composants électroniques de pointe pour améliorer la qualité de la  formation dans les TICs.
En se spécialisant dans le domaine des nouvelles technologies, Nyereka Tech dispense des formations en robotique, en maintenance informatique, en codage etc. La plateforme fournit aussi des logiciels destinés à l’enseignement assisté par ordinateur, utilisables en ligne ou hors ligne. Elle est à l’affût des changements technologiques les plus récents pour former. L’application est utilisable par tous, quel que soit le niveau académique ou universitaire. 

M-Shule, pour l’enseignement personnalisé

Cofondée en 2016 par Claire Mongeau et Julie Otieno, la startup kényane offre une plateforme qui utilise l’intelligence artificielle et les SMS en vue de donner un enseignement personnalisé aux élèves du primaire. M-Shule est adopté dès son lancement par les écoles kényanes.
Cela à juste titre parce que la startup a mis en place une innovation pour réduire les inégalités dans le domaine de l’éducation en Afrique. D’ailleurs, au Kenya, elle est perçue comme la première plateforme edtech d’apprentissage par le mobile. Elle peut, par exemple, fournir un tutorat personnalisé à chaque étudiant et produire des supports pédagogiques  aux écoles et parents qui le souhaitent. 

Materne Aguessy