E-commerce en Afrique, un secteur que rien n’arrête

Le commerce en Afrique est loin de ressembler à ce qu’il était il y a 10 ans. Du fait d’internet, les habitudes commerciales ont été chamboulées, et désormais, il faut faire avec le commerce en ligne, qui, loin d’être un mode opératoire accessoire, devient de plus en plus incontournable. Les chiffres du e-commerce en Afrique s’affolent. Makers vous livre les données clés du secteur !

Le e-commerce en Afrique sur une pente bien plus croissante que dans le reste du monde

Éparses et pas très nombreuses certes, les données sur le e-commerce en Afrique sont cependant unanimes sur un point, les échanges commerciaux par voie électronique ne cessent de croître. Selon le cabinet d’étude Statista, « Entre 2015 et 2021, la population africaine qui effectue des achats en ligne a plus que doublé et l’Afrique est le contienent qui concentre le plus de traffic internet, soit 69%, derrière l’Asie 65%. Ce qui a contribué à augmenter de 42% les revenus du commerce en ligne  sur le continent ». Les principaux produits acheté en ligne se concentrent dans les domaines de la mode, l’électronique et les médias.
Aujourd’hui, « plus de 281 millions d’acheteurs en ligne son recensés en Afrique. Ils se concentrent au Nigéria, au Kenya, en Mauritanie et en Lybie. Si en 2020 le commerce en ligne en était estimé à 20 milliards de dollars, il connaît une augmentation qui pourrait atteindre les 15 milliards de dollars entre 2025 et 2030.  Les échanges en ligne ont augmenté de 18 % annuellement depuis 2014 alors que la moyenne mondiale est de 12 %», détaille la même source.
Bien plus, « si la croissance devait se poursuivre à ce même taux jusqu’en 2030, la taille totale du marché en Afrique atteindrait 84 milliards de dollars », prévoit la même source.
Dans la même lancée, « l’économie africaine de l’internet pourrait ajouter 180 milliards de dollars au PIB africain d’ici 2025 », abonde une étude menée en 2020 entre la Société financière internationale (IFC, Banque mondiale) et Google en 2020.

Jumia, Amazone, Konga et Takealot leaders du marché en Afrique

Elles sont de plus en plus nombreuses, ces entreprises qui opèrent dans le commerce électronique en Afrique. Mais aussi nombreuses soient-elles, le marché reste dominé par quelques unes, en tête desquelles Jumia. Jumia compte en 2021, 379 millions de visiteurs pour plus de 149 millions de clients, selon Statista.
Au premier trimestre 2021, Jumia a généré 33 millions de dollars de revenus, soit une baisse de 6,4 % par rapport à la même période en 2020. Un résultat qui s’explique, vu que cette période en 2020 correspondait à celle de la crise sanitaire et des restrictions qui en découlaient.
Un an plutôt, un milliard de visites ont été effectuées sur le site, plus de 110 000 vendeurs actifs ont proposé plus de 40 millions de produits au total, plus de 28 millions de commandes ont été effectuées et une transaction est effectuée toutes les deux secondes. 
Juste après Jumia, viennent Amazone avec 140 millions de visiteur par an, Takealot avec 117 millions de visiteurs, Konga 30 mollions, Olx 80 millions. 

Canicha Djakba