Djaïli Amadou Amal, auteure de l’année en France

La Camerounaise déjà prix Goncourt des lycéens 2020 a résolument conquis le cœur des lecteurs Français qui l’ont récemment encore sacré pour sa célèbre œuvre « Les impatientes ».

Les écrivains africains ont décidément le vent en poupe ces dernières années. Si tout récemment c’était le Sénégalais Mohamed Mbougar Sarr qui faisait parler de lui avec ses prix Goncourt 2021 et Hennessy pour le roman La plus secrète mémoire des hommes, cette fois, c’est la Camerounaise Djaïli Amadou Amal qui refait l’actualité, et comme toujours depuis 2019, avec un autre prix en main. L’écrivaine s’est vu sacrée autrice de l’année 2021 en France, pour son livre à succès « Les impatientes ». C’était au cours de la troisième édition des Trophées de l’édition. Elle succède à Vanessa Springora.

Plusieurs fois primé, le livre « Les impatientes » est en effet celui qui aura révélé l’écrivaine camerounaise au grand public, d’abord en Afrique, lorsqu’il remporte en 2019 le prix Orange du livre en Afrique avec sa première édition en langue peul « Munyal ». Un an plus tard, sa version rééditée « Les impatientes » est finaliste du prix Goncourt et remporte celui du Goncourt des lycéens.

Un palmarès qu’elle doit à son engagement en faveur de la femme et qui transparait dans son livre au travers des thématiques telles que le mariage forcé, le viol conjugal et la polygamie. Des thèmes qui retracent le calvaire des femmes en général, et particulièrement en Afrique. Afin de préparer la jeunesse camerounaise à ces challenges, le gouvernement a inscrit le livre « Les impatientes » au programme des classes terminales.

Les Trophées de l’édition organisés par Livres Hebdo récompensent les professionnels de l’édition qui, par leur excellence, leur audace et leur créativité contribuent à la pérennité et au rayonnement de la création éditoriale. Djaïli Amadou Amal est l’autrice de l’année 2021 en France, remplaçant ainsi Vanessa Springora.

Canicha Djakba