Des tests de langues adaptés à vos besoins

Le Visa est la clé pour immigrer dans plusieurs pays. Pour l’obtenir, il est nécessaire de remplir un certain nombre d’exigences parmi lesquelles, le test de langue. Selon qu’il s’agit d’un Visa d’étude, de stage, de travail ou de résidence, chaque test de langue se fait en fonction de la raison de l’émigration, et diffère d’un pays à un autre, bien qu’il existe aussi des tests universellement reconnus. Les principales destinations qui requièrent un certificat de langue sont l’Allemagne, la France, les Etats-Unis, la Grande-Bretagne,… les pays les plus développés en général. Voici une liste des tests de langues les plus demandés et les contextes dans lesquels ils sont sollicités.

TOEFL,  la clé d’entrée dans les universités américaines

Le Test of english as a foreign language (TOEFL) est un test du niveau de connaissance de la langue anglaise. Il vise essentiellement à jauger le niveau d’aptitude à utiliser et comprendre la langue anglaise dans le contexte des études (université) pour les personnes n’ayant pas l’anglais comme langue maternelle. Préparé par l’Educational testing service, organisme américain privé créé en 1964, le TOEFL se compose de questions à choix multiples. S’ensuit la phase orale, qui teste les capacités de s’exprimer en anglais. Le TOEFL est l’une des pièces maîtresses de tout dossier de candidature pour l’accès à une université aux Etats-Unis et au Canada. Il est également accepté dans plusieurs universités européennes en tant qu’équivalent aux tests TOEIC, l’IELTS et le DCL, mais difficilement dans les universités au Royaume-Uni et en Australie, où les tests exigés sont l’IELTS et le Cambridge. Le TOEFL est généralement organisé deux fois l’an, et l’inscription à une session du TOEFL coûte 200 euros dans plusieurs pays africains. Pour améliorer leurs chances de réussite à cet examen de langue comme à bien d’autres, plusieurs s’inscrivent à des cours de langues qui se font dans des écoles agréées, de plus en plus nombreuses sur le continent. Des cours qui leur reviennent généralement à 300 euros, voire plus en général. Valide pour une période de deux ans, il coûte environ 232 euros. La plupart des universités demandent pour leur sélection un minimum de 90 points dans la version IBT et 110 points pour les universités les plus cotées.

IELTS, le test d’anglais passe-partout 

Qu’il s’agisse des études, d’un stage, d’un travail ou simplement d’une demande de résidence, l’International english language testing system (IELTS) est la clé qui vous permet d’accéder à tous les pays anglophones indépendamment du domaine dans lequel vous souhaitez vous insérer. Raison pour laquelle il est le test le plus connu et le plus sollicité pour les émigrants. Reconnu par la majorité des universités anglophones et en entreprise, il permet d’étudier, vivre et travailler dans tous les pays anglophones, notamment en Australie, aux Etats-Unis, au Canada et au Royaume-Uni. L’IELTS a une durée de validité de deux ans. Chaque test évalue les compétences d’expression écrite, d’expression orale, de compréhension écrite et de compréhension orale. Il est noté de 1 à 9. Une moyenne de 5,5 est généralement requise dans les écoles, universités et entreprises. Qu’il s’agisse de l’option Academics ou de l’option General Training, l’inscription au IELTS coûte environ 250 euros.

Cambridge, la référence dans 25 000 universités

L’université de Cambridge organise aussi ses tests d’évaluation de niveau linguistique. Elle propose une multitude d’examens en fonction de l’âge, de la spécialité et du niveau. Reconnus par un peu plus de 25 000 universités dans le monde, les examens Cambridge English délivrent des diplômes correspondant aux six niveaux du Cadre européen commun de référence pour les langues (noté de A1 à C2). Il permet de communiquer facilement son niveau. Les différents examens (First Certificate in English – FCE, Certificate in Advanced in English – CAE, Certificate of Proficiency in English – CPE) coûtent entre 223 et 255 euros. Les résultats aux tests sont mesurés sur une échelle de 80 à 230. Comme pour les autres tests, chaque test est divisé en quatre parties que sont la compréhension écrite et la maîtrise de la langue, l’expression écrite, la compréhension orale, l’expression orale qui se fait en face d’un professeur et non pas derrière un ordinateur, comme cela est possible pour les autres.                                          

TOEIC, le test requis en milieu d’affaires

En milieu d’affaires ou sur le marché de l’emploi, le test le plus demandé est le TOEIC, ou encore Test of english for international communication. Contrairement au TOEFL qui jauge le niveau de maîtrise de la langue anglaise dans le contexte des études, le TOEIC quant à lui est essentiellement orienté et adapté au monde des affaires. Le TOEIC est demandé par des entreprises pour s’assurer que les candidats puissent travailler au sein de leur entreprise et être aptes dans un contexte professionnel international. Certaines grandes écoles de commerce et d’ingénieurs l’exigent aussi, afin de faciliter l’insertion de leurs élèves sur le marché du travail international.
Le TOEIC se déroule en deux principales étapes: l’écoute et la lecture pour évaluer les compétences de compréhension écrite et orale et le parler et l’écrit pour mesurer les compétences d’expression écrite et orale. Il est noté de 10 à 990 points. Le score de 750 correspond au niveau courant et c’est la moyenne demandée en entreprise. Les examens se font directement dans une école agréée par le TOEIC ou auprès de l’organisateur du TOEIC. L’inscription se fait sur internet et coûte 130 euros avec une réduction de 18 euros pour les étudiants et demandeurs d’emplois. Le TOEIC a une durée de validité de  2 ans.

Canicha Djakba