Comment se prépare une levée de fonds ?

La réalisation d’une levée de fonds ne s’improvise pas. La préparation est la  phase d’amorçage à appréhender avant le déroulement de l’opération proprement dite. Comment s’y prendre ? Eléments de réponses avec Makers.

Rédiger les différents documents

Pour réussir sa levée de fonds, il est nécessaire pour l’entrepreneur de connaître et de bien rédiger les documents qui entrent en  ligne de compte pour la réalisation d’une telle opération. Il s’agit de l’exécutive summary et du business plan.  

Le premier, l’executive summary, fait partie en principe du business plan, mais il arrive qu’il soit rédigé et présenté à part. C’est d’ailleurs l’une des premières choses que demande l’investisseur. Ce document qui veut dire en français « le résumé pour les dirigeants », est la synthèse du dossier de levée de fonds. Son rôle consiste à expliquer de façon précise et succincte le contenu du projet d’investissement. Il permet à l’investisseur, par ailleurs, d’analyser la crédibilité de ce pourquoi il est sollicité.

Le business plan quant à lui est plus détaillé. Il comporte l’état financier de l’entreprise. C’est le document qui présente dans sa globalité le projet d’investissement  à travers ses enjeux, ses objectifs, ses activités, les moyens à utiliser pour sa réussite et son impact financier dans le temps . Son but est de convaincre les investisseurs sur la viabilité du projet et de les inciter à y investir.

Elaborer un bon pitch

Cette étape est importante dans la préparation, car elle consiste à convaincre les investisseurs en 5 à 10 minutes. L’objectif d’un pitch est de décrocher un rendez-vous avec les investisseurs pour enclencher le processus de levée de fonds. Un bon pitch doit être structuré et compréhensible. Il résume l’essentiel du projet en démontrant sa viabilité. Il présente, par ailleurs, l’équipe, l’offre et les chiffres clés.

L’improvisation peut occasionner du tâtonnement et discréditer l’entrepreneur. D’où l’importance d’élaborer un bon pitch à l’avance et de le tester auprès de plusieurs personnes. Aisément, celui qui aura préparé un pitch adoptera une bonne posture pour capter l’attention et  séduire les investisseurs.

Soigner l’image de l’entreprise

Il est conseillé à l’entrepreneur de prendre soin de l’image de sa société avant de se lancer dans la course pour une levée de fonds. Ceci passe par plusieurs choses à faire, comme la mise à jour du site web de l’entreprise.  Aussi, est-il capital pour lui de s’assurer que sa boite ait une bonne presse. Disposer de références clients, fournisseurs ou partenaires pouvant être contactés pour témoigner de la crédibilité de l’entreprise sera un atout.

Sélectionner les investisseurs

Faire le bon choix d’investisseurs limite le risque d’échec de la levée de fonds. Il ne faut pas oublier qu’un investisseur est choisi, selon le cas, pour étendre les activités, réaliser un projet de l’entreprise ou pour atteindre un marché. L’entrepreneur doit faire preuve d’une organisation pour éviter de cibler l’investisseur qui ne correspond pas à ses objectifs.

Pour y arriver, il peut faire une liste de potentiels investisseurs à contacter. Ensuite, il distingue ceux qui peuvent intervenir favorablement dans la réalisation de ses ambitions. Une fois qu’il est sûr de ne pas se tromper, il entre en contact avec eux en leur envoyant l’executive summary et le business plan.  Les investisseurs qui sont intéressés vont en retour manifester leur intérêt et la suite peut aboutir à la conclusion de financement.

Se faire accompagner

Il est recommandé de se faire aider ou conseiller dans l’aventure d’une levée de fonds pour ne pas sauter dans le vide. Celui qui n’a jamais fait ce travail de recherche de financement peut se rabattre sur un expert pour être accompagné, sur un avocat pour être conseillé juridiquement ou sur un leveur de fonds pour profiter de son expérience.

Par ailleurs, il existe des incubateurs en Afrique pour aider les entrepreneurs à mieux se préparer à une opération de levée de fonds. L’avantage, il faut le souligner, de se faire accompagner dans la procédure préparatoire à un financement est de ne pas se sentir seul et d’éviter des erreurs qui peuvent entacher sa réussite.

La réussite d’une levée de fonds ne se limite pas à sa préparation. Au moment de l’opération proprement dite, il y a également des erreurs à éviter.  

Materne Aguessy