Cinq livres pour apprendre à parler en public

Dans le domaine de l’entreprenariat, savoir parler en public est nécessaire pour réussir un pitch devant les clients ou les investisseurs. Pour acquérir des compétences et réussir cet exercice, il existe certains livres qui enseignent des méthodes et pratiques sur l’art de parler en public. Zoom sur cinq de ces livres qui proposent des clés pour améliorer l’intervention en public.

Le courage de parler en public

La prise de parole en public génère du stress et du trac. Il faut alors avoir du courage pour se lancer dans l’aventure. A travers ce livre, vous pouvez apprendre des techniques pour séduire l’auditoire. Il contient des conseils pratiques pour vaincre l’angoisse et la nervosité qui montent lorsqu’on doit se présenter devant un groupe de personnes  pour animer une conférence ou exposer un produit en tant qu’entrepreneur.

Écrit par un collectif d’auteurs avec Richard Aube à leur tête, ce best- seller raconte vingt histoires inspirantes d’experts en communication et développement personnel. Il expose les leçons tirées  de leurs expériences pour surmonter la peur de parler en public. Il s’agit donc d’un partage de connaissances de ceux qui ont l’habitude d’enflammer les  publics.  

Le contenu simpliste et facile à comprendre du livre vise à toucher la fibre profonde de chaque lecteur en déclenchant le déclic qui va l’aider à développer un talent d’orateur. Celui qui le lit va découvrir que l’authenticité, la flexibilité et l’écoute sont des astuces à cultiver pour impacter le public lors d’une présentation.

Comment parler en public ?

En écrivant le livre «  Comment parler en public ? », Dale Carnegie veut transformer tous ceux qui le désirent en de véritables orateurs. Paru en 1992 sous l’édition Lgf, l’ouvrage expose les prérequis pour se présenter devant un public avec aisance et sans gêne. L’auteur a utilisé un style de canevas qui enseigne en quatre points des techniques pour avoir de l’impact sur le public.

Pour lui, il est tout d’abord primordial de parler au public de ce qu’on aime. Avant de se présenter devant un auditoire, il recommande ensuite, de définir et retenir les formes de son discours qui peuvent consister à informer, à convaincre, à divertir ou à inciter le public à l’action. La posture compte également  lorsqu’on prend la parole en public. Selon le livre de Dale Carnegie, l’honnêteté et la simplicité sont des caractères que doit cultiver un bon orateur pour séduire un  public. Le ton vocal et le gestuel ne sont pas non plus à négliger lorsqu’on veut impacter  l’auditoire.  L’auteur  insiste, pour finir, sur le fait de toujours raconter une histoire au public pour maintenir son attention. Ce qu’il appelle le storytelling. Il soutient que les orateurs qui savent raconter des histoires sont les plus performants.

Ce livre contient ainsi des conseils  faciles à mettre en œuvre, à savoir la préparation du discours, la captivité de l’auditoire et la posture de l’orateur. Il  conduit sur des pistes de la maîtrise de la nervosité de l’orateur et de la gestion des chahuts.

La parole est un sport de combat

C’est Bertrand Périer, avocat de métier, pour qui l’art oratoire doit avoir toute une importance, qui a écrit ce livre. Il était un grand timide. Aujourd’hui conférencier sur la prise de parole en public, il s’est inspiré de son expérience personnelle pour produire l’ouvrage. Il y partage les connaissances qu’il a développées pour s’affranchir de la difficulté de parler en public.

Depuis sa sortie en 2017, le livre s’est imposé comme une référence dans la sphère de la documentation sur la prise de parole. Il  fait de la communication non verbale un moyen efficace pour tenir devant un public. Selon l’auteur,  la gestuelle, le regard, les mimiques, les mouvements constituent une grande partie des échanges entre un orateur et son auditoire. La parole  en elle-même ne vient que renforcer les échanges.

Ce livre vous apprend comment construire un discours devant un public. Pour le faire, il n’est point besoin d’écrire un texte. Il suffit d’être à l’aise pour tisser la chaîne de la trame entre l’orateur et le public, afin que la parole ne soit plus un combat pour quelqu’un.

Cours élémentaires de Rhétorique et d’Éloquence 

Le fil conducteur de cet ouvrage de  Justin Verniolles s’articule autour de l’éloquence pour  bien parler en public. Selon l’auteur, l’éloquence est un don et un art car elle permet à l’orateur d’éviter tout malentendu et de bien se faire comprendre par son interlocuteur. Ce qui ne se limite pas uniquement à la parole ni à la maîtrise des règles de la langue française. Pour apprendre à parler en public, il faut non seulement avoir des mots convenables  mais il faut savoir les utiliser.

« Quel que soit le  sujet qu’il traite, l’orateur a nécessairement trois opérations à faire : la première est de trouver les choses qu’il doit dire, la seconde est de les mettre dans un ordre convenable, la troisième est de les bien exprimer » dit Justin Verniolles. Ce livre, comme son intitulé l’indique, est un classique et la  démarche de l’auteur consiste à recommander à toute personne devant se porter devant un public de se cultiver pour ne pas avoir de difficultés à prendre la parole. Il met l’accent sur la connaissance des règles élémentaires et l’art de bien dire. La logique, la grammaire et la rhétorique, sont trois sœurs qui devraient toujours marcher de compagnie a écrit l’auteur.

L’art du pitch: trouvez l’accroche, soyez convaincants & réussissez vos deals

Oren Klaff, entrepreneur, a mis dans ce livre les secrets qu’il utilise pour réussir ses présentations devant les investisseurs qui lui permettent de lever des fonds. Il s’est basé sur la neuroscience pour détecter comment fonctionne le cerveau au moment d’une présentation, d’une conférence ou d’un pitch pour séduire son interlocuteur. L’ouvrage propose des méthodes pour bien pitcher, pour éveiller l’attention chez le public, pour contrôler l’échange lors d’une communication ou pour rallier à votre cause la personne avec qui vous conversez.  

Ainsi, il est enseigné dans ce livre de savoir se tenir au moment d’un pitch pour ne pas être perçu comme une menace pendant la communication afin de bien passer son message. Il dévoile, par ailleurs, la technique du rôle inversé, qui consiste à faire croire à son auditoire que vous êtes celui qu’il lui faut ou dont il a besoin. Le statut social est un facteur qui compte pour obtenir le respect et l’attention de l’auditoire. Oren Klaff demande de l’améliorer pour ne pas avoir de trac devant le public. 

L’ossature du livre « L’art du pitch » est construite autour de la composition et du fonctionnement du cerveau humain. Selon ce livre, il ne faut pas être un grand théoricien pour réussir une prise de parole en public. Il faut simplement apprendre et maîtriser la science du cerveau pour se sentir à l’aise face à un interlocuteur ou un public. 

Materne Aguessy