Ces startups prometteuses dans les énergies renouvelables en Afrique

L’accès à l’énergie est l’un des principaux défis auquel se heurte le développement en Afrique. Du fait  des investissements colossaux à fournir pour alimenter leurs populations, les gouvernements n’y parviennent pas toujours, limités en moyens pour la plupart. Mais pour faire face aux différentes facettes du faible accès aux différents types d’énergies, de jeunes entreprises se lancent de plus en plus à la conquête de ce grand marché. Expertise scientifique et innovation combinées au riche potentiel énergétique de l’Afrique, voici des solutions que proposent quelques startups sur le continent.

 Heri, des centrales énergétiques en milieu rural

Créée en 2012, Heri est une start-up malgache qui œuvre à la promotion de l’électrification du monde rural. La solution Heri consiste à installer des  kiosques énergétiques équipés d’un système solaire photovoltaïque d’une capacité moyenne de 2  kW dans les zones reculées du pays. L’entreprise co-fondée en 2012 par Ando Randriamalala Harrison et ses compagnons, développe un réseau de kiosques énergétiques, qui sont des centres de production d’électricité et de fourniture de services énergétiques. Il s’agit d’un modèle de pré-électrification qui centralise une production d’énergie au niveau d’un kiosque à proximité des centres de vie locaux. Le système nécessite que les consommateurs se déplacent jusqu’au kiosque pour bénéficier des services. Les kiosques Heri permettent d’alimenter un large portfolio d’appareils électriques. Son système comporte entre deux et quatre batteries pour le stockage de l’énergie, un régulateur de charge et un convertisseur, avec des branchements en courant continu et alternatif..

Depuis sa création, plus de 175 kiosques pour 200 kW d’énergie solaire produite ont été installés à travers le pays, ce qui positionne désormais la startup au rang des principaux fournisseurs d’énergie solaire à Madagascar. Chaque jour, au moins 35 000 familles y ont accès. Les lampes chargées dans les kiosques en journée sont distribuées aux clients avant la tombée de la nuit. A long terme, Heri compte conquérir 200 000 familles à Madagascar. 

 Zambie : Tapera Industries, de l’huile alimentaire au biocarburant

En Zambie, c’est à l’huile végétale usée que s’engraisse Tapera Industries. La startup créée en 2006 transforme les déchets d’huiles végétales en biocarburant et récolte un chiffre d’affaires annuel de 15 000 dollars pour 3 000 litres d’essence par mois. La matière première provient essentiellement  des hôtels et restaurants de Lusaka. À la tête de cette brillante initiative qui profite à la fois à l’environnement et aux jeunes de ce pays, il y a Mutoba Ngoma, entrepreneur zambien, la trentaine révolue. Ingénieur aéronautique de formation, Mutoba Ngoma a étudié au Kenya et en Angleterre. De retour au pays, il intègre la compagnie aérienne Zambian Airways Ltd, jusqu’à la faillite de l’entreprise. L’idée d’un tel projet lui vient après avoir regardé un reportage sur le Brésil, et le potentiel des énergies renouvelables. Son biocarburant est obtenu par un processus de retraitement à chaleur intense qui donne à la viscosité de l’huile une structure similaire à celle du gasoil fossile. Il permet d’alimenter des voitures et des machines.

Mais l’un des challenges est de trouver suffisamment d’huiles végétales usées pour fabriquer le biocarburant. Pour diversifier ses débouchés, Tapera Industries fabrique aussi des savons organiques.

 Liberty won, le constructeur de véhicules électriques écolo

Cela fait dix ans que la startup sud-africaine spécialisée dans la fourniture de l’énergie propre et des solutions pour véhicules électriques a été fondée. Inspirée du constructeur américain de renom Tesla. La première innovation de Freedom Won a été un prototype de véhicule électrique en 2011 – une Jeep Grand Cherokee, également connue sous le nom de Freedom1. Depuis, la startup a construit d’autres véhicules électriques, principalement pour les lodges de tourisme animalier et les safaris dans les parcs d’Afrique australe. La technologie utilisée par Freedom Won peut être installée dans la plupart des modèles de voitures existants, à différents niveaux de sophistication, de puissance et d’autonomie, en fonction des besoins et des budgets. Elle utilise des batteries lithium-ion pour stocker de l’énergie renouvelable. La batterie peut en plus aider les ménages et les entreprises à s’isoler du réseau en utilisant l’énergie solaire, ou servir d’appoint en cas de panne de courant.

African Clean Energy, un condensé de solutions trois en un

African Clean Energy est un projet familial et inspiré des réalités de vie en famille dans une ville du Lesotho. Lancée par Judith Joan Walker, avec son père Stephen Walker et son frère Ruben Walker, African Clean Energy fournit des solutions énergétiques hors réseau en Afrique et bien au-delà. Son produit phare est l’ACE1, un four de cuisson à biomasse ultra-propre ACE1, qui brûle tout type de biomasse de manière propre et sans fumée, à l’intérieur comme à l’extérieur. Il permet de réduire la consommation de combustible d’environ 70 %, d’économiser 50 % des coûts et d’améliorer radicalement la vie des femmes et des enfants, qui font la majorité de la cuisine. En plus de cette propriété, l’ACE 1 permet aussi de produire de l’éclairage et de charger des appareils tels que le téléphone, ou faire fonctionner un éclairage LED, et peut être renforcée à l’aide d’un panneau solaire et des batteries de haute qualité.

La technologie fonctionne grâce à un ventilateur qui souffle de l’oxygène dans la chambre par des trous situés en bas et en haut. Cela fait monter la température du feu et lorsqu’elle atteint les 1000°C, cela provoque la gazéification de la biomasse. Ensuite, les gaz chauds montent vers le haut et rencontrent davantage d’oxygène, puis se consument complètement. Le poêle produit jusqu’à 5 kW d’énergie, et la température extérieure, bien que chaude après une utilisation continue, ne devient pas assez chaude pour causer des blessures. Lorsqu’elle est complètement chargée, la batterie alimente le ventilateur pendant plus de 20 heures de cuisson.

iCoal Concept Ltd, du charbon écologique à moindre coût

iCoal Concept est une start up kényane qui transforme les déchets de l’industrie du charbon de bois en énergie moderne. L’entreprise collecte les déchets de charbon de bois auprès de la communauté et les transforme en briquettes à base de charbon de bois à usage domestique (foyer de cuisson). Ces briquettes sont plus accessibles que le charbon de bois ordinaire. ICoal Concept Ltd utilise un système innovant, mais simple et approprié pour produire et distribuer des briquettes de charbon de bois écologiques supérieures à partir de poussières de charbon de bois récupérées. Elle produit trois tonnes de son propre SmartCharcoal par jour pour les hôtels, les agriculteurs et les communautés résidentielles. La startup fait partie des premiers bénéficiaires du programme inaugural de crowdfunding du Centre d’innovation climatique de la Banque mondiale au Kenya, destiné aux entrepreneurs d’Afrique de l’Est, qui leur a apporté un soutien financier et un mentorat.

Quaint Global Energy Solutions, le spécialiste  de l’énergie propre

Classée dans la liste Forbes 2015 des cinq startups africaines Cleantech (technologie propre), Quaint Global Energy Solutions est une start-up nigériane qui développe des projets d’énergie renouvelable et fournit des solutions d’énergie solaire aux zones rurales du Nigeria. L’entreprise a récemment reçu une subvention de l’Agence américaine pour le commerce et le développement pour un projet d’énergie solaire qu’elle développe dans le nord du Nigeria. Cette subvention s’inscrit dans le cadre de Power Africa, une initiative du gouvernement américain. Quaint Global Energy Solutions travaille de ce fait  avec la société californienne Tetra Tech, sur ce projet qui vise à apporter 50 mégawatts d’énergie propre à Kaduna, un État du Nigeria.

Canicha Djakba