CAN 2022 : Namé Recycling récolte plus de trois tonnes de déchets plastiques 

Spécialisée dans la collecte et le recyclage des déchets plastiques, la startup camerounaise fait sa CAN dans les stades et fans zones au Cameroun. Elle compte sur la compétition de football en cours pour la rapprocher de l’objectif de 5000 tonnes de plastiques collectés cette année.

Si la Coupe d’Afrique des Nations est généralement le moment de grosses recettes pour les plusieurs multinationales, les startups n’en sont pas moins lésées. Aux côtés de grandes entreprises, elles se créent des opportunités d’affaires. C’est notamment le cas de Namé Recycling, la startup belgo-camerounaise spécialisée dans le recyclage des déchets plastiques. Depuis le début de la compétition au Cameroun le 9 janvier 2022, la jeune entreprise s’investit dans la collecte des déchets plastiques dans les cinq stades qui abritent la compétition, et dans les fans zones des métropoles Yaoundé et Douala. A une semaine de la fin de la compétition, le butin est conséquent. « Nous avons collecté plus 3,5 tonnes de déchets entre le 9 et le 20 janvier », révèle Thomas Poelmans, cofondateur de Namé Recycling. Deux tonnes de déchets ont été collectés dans les cinq stades qui abritent la compétition et 1,5 tonne dans les fans zones.
Pour y parvenir, l’entreprise a mis au point deux méthodes de collecte. « Nous avons disposé des cages en fer sous forme de bouteilles autours des stades et dans les fans zones. Les passants y jetaient volontairement leurs déchets que nous collections à notre tour pour nos décharges. D’autre part, nous avons mis en place un dispositif de collecte à l’intérieur des stades », poursuit-il.
La compétition étant toujours en cours, Namé Recycling compte poursuivre sa campagne de collecte jusqu’au 6 février prochain, date de la finale. « Nous avons lancé cette initiative en partenariat avec l’opérateur de téléphonie mobile partenaire de la CAN. Nous avons répondu à un appel du ministère chargé de l’Environnement au Cameroun, qui sollicitait des entreprises pour collecter les déchets pendant la compétition. Notre campagne se poursuivra donc jusqu’à la fin de la compétition », souligne Thomas Poelmans.  

5000 tonnes de déchets plastiques à collecter en 2022

Cofondée en 2016 par le Camerounais Roblain Namegni et le Belge Thomas Poelmans, Namé Recycling est aujourd’hui l’une, sinon la principale startup de recyclage de déchets en Afrique centrale. Elle a récemment conclu une levée de fonds de 150 000 euros, et tisse chaque jour de nouveaux partenariats, de même qu’elle étend sa représentation dans les pays d’Afrique centrale. Aujourd’hui présente au Cameroun et au Gabon, avec plus de 600 employés, Namé Recycling a déjà revalorisé plus de 2493 tonnes de plastique et porte ses objectifs de collecte cette année à 5000 tonnes de déchets plastiques.

Canicha Djakba