10 erreurs à ne pas commettre quand on débute en tant qu’entrepreneur

L’envie de réussir est le point commun de tous ceux qui se lancent dans l’aventure de l’entreprenariat. Même si elle est éprouvante, elle est aussi passionnante. Si vous avez pu démarrer une entreprise, félicitations ! Pour vous aider, voici quelques erreurs à éviter pour ne pas tomber dans les pièges de débutant.  

Vouloir tout faire seul

Les nouveaux entrepreneurs, quand ils sont à leur première expérience, hésitent à solliciter d’autres personnes pour les aider. Mais c’est une erreur ! Car ce qui se produit lorsqu’on essaie de tout faire tout seul est qu’on ne fait pratiquement rien ou on fait tout plus ou moins bien. Il est donc toujours utile de faire appel à d’autres professionnels, à d’autres compétences pour  le décollage de l’entreprise. Création d’un site internet, graphisme, business plan, aspects techniques ou juridiques, il sera toujours utile de bien vous entourer pour ne pas négliger certains aspects primordiaux qui peuvent aider à faire éclore une jeune entreprise. 

Arrêter d’apprendre

Le monde du business est en évolution permanente. L’entrepreneur débutant qui croise les bras après avoir réussi à créer son entreprise et ne s’efforce pas d’apprendre de nouvelles choses se trompe.  Il sera en effet limité pour développer sa société s’il se base uniquement sur ses aptitudes et compétences anciennes. Car la concurrence sera, elle, empreinte d’esprit d’innovation !
Il y a toujours de nouvelles techniques de gestion à connaître, une stratégie à expérimenter, de nouveaux outils à maîtriser. Les entrepreneurs qui réussissent sont ceux qui demeurent des étudiants.

Mal s’organiser

La planification est indubitablement une clé de succès. Un entrepreneur qui vient de se lancer doit mettre un point d’honneur à gérer l’organisation et la planification. La navigation à vue n’est pas permise en entrepreneuriat. Savoir ce qu’il faut faire, quand il faut le faire, avec qui il faut le faire et comment le faire conduit au succès.
Ne pas définir clairement ses objectifs et son planning est un danger. Et même si cela peut passer pour une perte de temps, l’organisation vous en fera gagner d’autant plus à terme. 

Dépenser sans compter

Au début d’activité, il est déconseillé à l’entrepreneur de vouloir mener une vie de pacha. Il doit donc éviter de dépenser pour du matériel très haut de gamme ou des bureaux ultra-branchés par exemple, même si l’argent rentre. Le plus important est d’économiser, afin de se constituer une belle trésorerie pour anticiper les difficultés futures. L’argent de l’entreprise doit être judicieusement dépensé dans le but de le développer. Par exemple, il faut orienter les dépenses vers le développement du produit ou service, vers le marketing ou la publicité.

 S’attarder sur les futilités

« C’est l’une des erreurs que je vois la plus communément commise par des jeunes entrepreneurs – et je l’ai moi-même faite : passer 80% de son temps à des tâches annexes comme la décoration de son bureau, le design de sa carte de visite et de son flyer, la recherche de fournisseurs, etc. Au contraire, 80% du temps d’un nouvel entrepreneur devrait être consacré à 3 choses : vendre, vendre, et vendre. Donc l’acquisition de clients, et le budget investi devrait refléter cela. Car tout le reste ne sert à rien si vous n’avez pas de clients » déclarait Olivier Roland,  entrepreneur, blogueur et auteur du livre  « Tout le monde n’a pas eu la chance de rater ses études ».

Il faut comprendre qu’il est illusoire de vouloir réussir son affaire lorsqu’on laisse les problèmes les plus importants pour s’attarder sur les accessoires. Il faut faire l’utile avant l’agréable. L’entreprise a certainement des problèmes. Les clients éprouvent aussi probablement des difficultés par rapport au service ou produit. Il faut prendre 80% du temps (au lieu de les utiliser ailleurs) pour les régler afin d’assurer la pérennité de son entreprise.

Abandonner rapidement

S’il a un conseil que donnent souvent les hommes d’affaires à succès aux plus jeunes, c’est de ne jamais abandonner. Quand les difficultés surviennent pendant les premières années, il ne faut pas fermer la baraque et laisser tomber. Quand le chemin s’assombrit et que la tempête éclate, il faut tenir bon. C’est le propre des entrepreneurs.  Et c’est cela qui les définit.

L’impatience

Tous les entrepreneurs reconnaissent qu’on ne gagne pas toute suite après l’ouverture de l’entreprise. Il faudra donc être patient pour gagner avec le temps et sur la durée. Être entrepreneur nécessite de la patience. Il ne faut pas vouloir gagner des millions à seulement quelques mois du lancement de l’entreprise.

Mélanger vie privée et vie professionnelle

Lorsqu’on se met à son propre compte, on a tendance à confondre sa vie privée avec la vie professionnelle. Cela est nuisible et contre-productif. Le business ne fait pas bon ménage avec les affaires de famille. Il revient alors de gérer ces deux choses distinctement. Il faut ainsi pour réussir, distinguer le professionnel du personnel. Aussi, est-il préférable de séparer l’espace de travail et le lieu de vie. En outre, il faut délimiter le temps pour chacune des vies. Il est pour finir très important de séparer le compte bancaire de l’entreprise du compte personnel ou de la famille.

Absence de comptabilité rigoureuse

La comptabilité d’une entreprise est son gage de réussite. Elle renseigne sur l’état de santé financière de l’entreprise. Elle permet de payer les impôts, salaires et charges fiscales.
Il existe aujourd’hui de bons outils pour tenir une comptabilité. Et si l’entrepreneur a les moyens, il peut faire appel à un expert-comptable. Car une comptabilité balbutiante peut mener à la catastrophe ! 

Opérer de mauvais choix de collaboration

Avant tout, il faut opérer de bon choix. Que ce soit le choix des collaborateurs, de futurs partenaires, il doit être minutieusement fait. Car la survie de l’entreprise en dépend.
Ainsi, il faut s’abstenir de se baser sur des critères personnels et privilégier le professionnalisme. Il est nécessaire de se départir de l’enthousiasme du départ pour ne pas tomber dans le piège de l’émotion en nouant des accords qui ne vont pas fonctionner. En affaires, de bons choix contribuent à la performance de l’entreprise. 

Les erreurs sont inhérentes à la vie et à l’entreprenariat. Elles permettent d’ailleurs d’être aguerri pour affronter les situations similaires. Mais il est mieux d’apprendre en regardant les erreurs commises par d’autres ! 

Materne Aguessy